La Chine affirme qu'une pneumonie potentiellement plus mortelle que le Covid-19 se développe au Kazakhstan

6 280partages

L'ambassade de Chine a annoncé qu'une forme de pneumonie inconnue sévirait sur le Kazakhstan, faisant plus de morts que le Covid-19. L'information a été démentie par les autorités du pays concerné.

L'ambassade de Chine a affirmé dans un rapport qu'une nouvelle épidémie se développerait au Kazakhstan. Selon l'ambassade, une nouvelle forme de pneumonie inconnue, n'ayant aucun lien avec le coronavirus, se propagerait sur le territoire.

Crédit photo : Mariya Gordeyeva / Reuters

Ces cas de pneumonie auraient causé 1772 décès cette année au Kazakhstan. La maladie serait présente dans les régions de Shymkent, Aktobe et Atyrau, où près de 500 cas auraient été recensés.

Au mois de juin, 628 personnes en seraient décédées, ce qui ferait de cette pneumonie une maladie plus dangereuse et mortelle que le coronavirus.

« Jusqu'à 200 personnes sont admises dans les hôpitaux chaque jour. Au cours des derniers jours, quelques 300 personnes diagnostiquées avec une pneumonie ont été transportées à l'hôpital, et certaines reçoivent des soins à domicile », affirme le chef du service de santé de Nursultan.

Une augmentation des cas de pneumonie

Les personnes hospitalisées présenteraient des formes de pneumonies différentes, certaines bactériennes ou fongiques, d'autres virales. Selon les établissements hospitaliers, les malades ne souffriraient pas du Covid-19, bien qu'ils en présentent les symptômes, car les tests se seraient montrés négatifs.

Crédit photo : Ruslan Pryanikov / AFP

« Le département de santé du Kazakhstan et d'autres agences conduisent des recherches comparatives et n'ont pas défini la nature du virus de la pneumonie », a déclaré l'ambassade de Chine.

Les citoyens chinois présents au Kazakhstan ont reçu la recommandation de Pékin de limiter leurs déplacements, d'aérer leur domicile, d'utiliser des masques et de se laver les mains fréquemment.

Une information démentie par le Kazakhstan

Les autorités kazakhes ont, quant à elles, accusé la Chine de propager de fausses informations. Selon le pays concerné, aucune nouvelle épidémie ne circulerait sur le territoire. Si le ministère de la santé a reconnu la présence de « pneumonies virales d'étiologie non précisée », il affirme que cette maladie n'est ni nouvelle, ni inconnue.

Selon le Kazakhstan, ces pneumonies seraient liées au Covid-19, qui est toujours actif dans le pays.

54 021 cas et 264 décès ont été recensés depuis le début de l'épidémie. De nouvelles mesures de confinement ont été prises depuis le 5 juillet, avec la suspension des vols internationaux et la fermeture des espaces culturels et sportifs dans tout le pays.

Source : CNN
Plus d'articles
À lire aussi