Canicule : dormir avec son conjoint devient une véritable épreuve pour de nombreux couples, prêts à faire lit à part

Par
2 843
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Près d’un français sur deux se déclare gêné par la proximité de son conjoint lorsqu’il fait très chaud, ils sont actuellement 39 % à être même prêts à faire lit à part pour mieux dormir à en croire une étude réalisée par OpinionWay pour le site Climsom, spécialiste de la thermothérapie.

La canicule est bel et bien présente dans toute la France et si dehors la chaleur est à son comble, on ne peut pas en dire autant pour les couples, qui eux, se déchirent à cause des températures qui ne cessent de monter. Alors oui, le fait de pouvoir dégainer les petites tenues d’été c’est sympa, mais lorsqu’il s’agit de rentrer chez soi le soir et de devoir s’allonger près de son conjoint sous 25°, la température est tout de suite moins agréable…

OpinionWay/Climsom

En effet, selon une étude publiée ce mardi par OpinionWay pour Climsom, en tête des inconforts ressentis, il y a évidemment les problèmes de sudation excessive (63 %), les troubles du sommeil (60 %) et la sensation de fatigue (59 %). Et comme vous vous en doutez, tous ces inconforts se répercutent le soir, sous les draps, pour le plus grand malheur de tous les couples, qui ne supportent plus de dormir ensemble.

Les troubles de la libido toucheraient d’ailleurs 47 % des Français, et les femmes seraient les plus touchées si l’on en croit le sondage : 50 % des femmes contre 42 % des hommes. La peau moite sous l’effet de la transpiration rendant les contacts physiques moins agréables et moins désirables, 46 % des Français seraient gênés par la proximité de leur conjoint la nuit, dont 56 % des femmes et 36 % des hommes.

Toujours selon l’étude OpinionWay, 66 % des Français ont l’impression que leurs draps, couvertures et matelas emmagasinent un trop-plein de chaleur qui serait responsable de leur inconfort et pourtant, ils sont 65 % à ne pas vouloir s’en débarrasser, se retrouvant dans l’incapacité de dormir en étant découverts. 65 % retournent leur oreiller régulièrement et 52 % trouvent le contact avec l’oreiller désagréable à cause de la transpiration.

OpinionWay/Climsom

Heureusement, des solutions existent ! Si certains trouvent des solutions traditionnelles comme utiliser une climatisation (74 %) ou dormir nu (67 %), d’autres optent pour une solution plus tranchante : faire lit à part (39 %), la majorité étant des femmes (44 % contre 35 % de sexe masculin).

Aussi, plus de 4 Français sur 10 se disent affectés par des troubles de l’humeur et seraient moins patients et plus irritables (37 %) avec un impact sur la vie de famille (30 %) et sur la vie de couple (37 %).

Source : OpinionWay
Canicule Couples Chaleur
Commentaires