CBD : comment agit-il sur le cerveau ?

De plus en plus présent sur le marché, le CBD parvient progressivement à se défaire de l’image péjorative dégagée par le chanvre. Pourtant, le CBD a des effets bénéfiques sur le cerveau.

Ce développement express sur fond d'imprécisions juridiques sur le cannabis a mené à la pousse de nombreuses entreprises de CBD. Dans toutes les grandes villes, vous aurez sans doute croisé, le long d'un trottoir, une boutique CBD en France , implantée comme d'autres à vitesse grand V dans le paysage urbain.

À voir aussi

Pixabay

Identifié en 1963, le cannabidiol est une molécule issue de la plante de chanvre. Elle est, parmi les 100 composés chimiques de la plante, la seconde la plus concentrée après celle que l’on nomme le THC. Cependant, le CBD possède des effets totalement contraires à son cousin psychoactif.

Les effets du CBD sur le cerveau

En effet, le CBD n’agit pas sur les mêmes récepteurs du cerveau que le THC. Il module l'action des endocannabinoides, qui sont des substances produites naturellement par le cerveau. Mais que font ces substances précisément ?

C'est dans les années 60 que plusieurs scientifiques israéliens découvrent le système endocannabinoide présent dans notre corps humain. Celui-ci régule divers processus biologiques de notre organisme, à l'instar du développement neuronale, du métabolisme, de la mémoire, la digestion, les fonctions cardio-vasculaires et la régulation du stress et des émotions. C'est un système qui bat notamment son plein lorsqu'un sportif est en plein exercice

Le CBD bloque, pour ainsi dire, l’action d’une enzyme qui régule la concentration d’anandamyde, un neurotransmetteur qui provoque l’effet euphorisant.

Ainsi, le CBD permet d’augmenter la quantité d’anandamyde, favorisante la réponse endocannabinoïde innée du corps, et contrant l’action les effets psychoactifs du THC.

Grâce à sa fonction, la molécule du cannabidiol est devenue un produit de plus en plus légitime par ses effets annoncés sur le bien-être et la santé. Il peut s’absorber par voie orale avec les huiles, les infusions, les fleurs ou autres aliments, mais aussi par la peau avec des crèmes.

Le CBD comme accompagnement thérapeutique ?

En juin 2018, un médicament à base de CBD a fait son entrée dans les pharmacies américaines pour soulager l’épilepsie. Ses effets apaisants sont également cités lorsqu’il s’agit de soulager, et non de soigner, les douleurs et les troubles chroniques comme celui du sommeil, l’arthrite, la maladie de Parkinson, l'autisme ou la sclérose en plaques.

Le CBD peut intervenir en tant que traitement soutien également aux personnes atteintes de cancer, affaiblies par la lourdeur de la chimiothérapie.

Aujourd’hui en France, la vente de produits à base de CBD est autorisée à condition qu’il soit issue de certaines variétés dont le taux de THC ne doit pas dépasser 0,2%. De nombreux territoires agricoles sont consacrés à sa culture dans l’hexagone mais aussi à travers l’Europe comme la Suisse, l’Italie ou les Pays-Bas.

Son émancipation actuelle laisse présager que le CBD s'implantera de plus en plus comme un produit incontournable dans les années à venir, tout en se délestant des réserves que ses origines végétales puissent émettre depuis l'arrivée en nombres des commerces dédiés au cannabidiol