Ce bonsaï vieux de 396 ans a survécu à Hiroshima et continue à pousser

2 542partages

Si les arbres pouvaient parler, ce bonsaï aurait certainement beaucoup de choses à dire. Planté en 1625, il a vécu beaucoup d'histoire au cours de ses presque 400 ans. Actuellement situé dans l'Arboretum national de Washington, D.C., il a été offert aux États-Unis par le maître du bonsaï Masaru Yamaki en 1976. L'Arboretum était loin de savoir que cette petite plante avait un secret particulier.

Crédit : USDA-U.S. National Arboretum.

À voir aussi

La famille Yamaki avait vécu à trois kilomètres de l'endroit où les forces américaines avaient largué la bombe atomique à Hiroshima en 1945. Cet événement horrible a tué 140 000 personnes et laissé des traces dans la ville, mais Yamaki, sa famille et le bonsaï, qui se trouvaient tous à l'intérieur au moment de l'explosion, s’en sont sortis indemnes. Yamaki a ensuite fait don de l'arbre au National Bonsai & Penjing Museum avant le bicentenaire américain, sans jamais dire un mot de son histoire unique.

Ce bonsaï est un véritable symbole d’amitié entre les États-Unis et le Japon

Le lien entre l’arbre et Hiroshima n'a été révélé qu'en 2001, lorsque les petits-fils de Yamaki ont fait une visite surprise à la collection. Et si le musée avait jusque-là choisi de ne pas mettre en avant cette partie de l'histoire du bonsaï, préférant mettre l'accent sur son rôle de cadeau d'amitié entre deux nations, il a récemment ajouté des informations sur celle-ci sur son site Web. «Il y a un certain secret avec quelqu’un qui a survécu à cet événement. Je suis en sa présence, et il était en présence d'autres personnes d'il y a longtemps. C'est comme si je touchais l'histoire» a expliqué explique Kathleen Emerson-Dell, conservatrice adjointe du musée.

Crédit : ArakdiusBear / Reddit

Source : My Modern Met