Survivant du Covid-19 et d'un double AVC, ce père de famille réussit à marcher pour l'anniversaire de son fils

10Kpartages

En Angleterre, un père de deux enfants a survécu au Covid-19, à une double pneumonie, une septicémie, une insuffisance cardiaque et deux AVC pour sortir de l'hôpital à temps pour le deuxième anniversaire de son fils.

Omar Taylor est un miraculé. Originaire d’Angleterre, ce père de famille âgé de 31 ans a été hospitalisé le 19 mars dernier pour une affection intestinale. Ce dernier éprouvait des difficultés respiratoires.

Sur place, les médecins ont découvert que leur patient était atteint du coronavirus. Après quatre jours d'hospitalisation, l’état d’Omar s'est détérioré et il a été transféré en soins intensifs et placé sous respirateur.

Crédit Photo : Press Association

« Un jour, j'ai reçu un appel de l'hôpital à 4 h 45 me disant de me préparer au pire. Ils avaient décidé de l'intuber et de le plonger dans un coma artificiel », a déclaré Kaitlyn Taylor, son épouse.

Mais après plusieurs jours, l’état d’Omar s’est stabilisé. Les infirmières ont cessé de lui administrer des sédatifs. C'est alors qu'elles ont remarqué qu’il était incapable de bouger son bras droit : 

« Les médecins l'ont emmené alors faire un scan alors qu'il était encore sous ventilateur. Il a fallu quatre heures et sept employés pour le faire et ils ont constaté qu'il avait subi un double AVC. », a confié Kaitlyn. En plus de souffrir d’une insuffisance cardiaque, le jeune homme a également été victime d’une double pneumonie et d'une septicémie.

Le 18 avril, un mois après son admission, Omar a été transféré vers le service de neurologie. Peu de temps après, il a été testé négatif au Covid-19 et sa famille a été autorisée à lui rendre visite pour la première fois en six semaines : 

« C'était comme s'il regardait à travers nous. Mais quand nous l'avons vu, il souriait et pouvait passer son bras autour des enfants. C'était la première fois en six semaines qu'il voyait quelqu'un qui ne portait pas d’EP. C'était magique. », a déclaré Kaitlyn.

 Crédit Photo : Press Association

Crédit Photo : Press Association

Les médecins ont dit qu'il ne marcherait plus jamais. C’était mal connaître leur patient. Omar a réussi à quitter l'hôpital à pied pour le deuxième anniversaire de son fils, sous les applaudissements des soignants : « C'était absolument bouleversant. Il était déterminé à sortir à temps pour le deuxième anniversaire de notre fils et il l'a fait », a relaté sa femme.

Crédit Photo : Press Association

Crédit Photo : Press Association

De retour chez lui, ses voisins se sont alignés dans la rue et l’ont applaudi chaleureusement : « C’était incroyable de voir tout le monde se réunir pour l'accueillir à la maison. ». Aujourd'hui, toute la famille est consciente que le combat de la guérison ne sera pas de tout repos.

Crédit Photo : Press Association

En effet, le bras droit d’Omar est toujours paralysé mais les médecins sont convaincus qu'avec un traitement continu, il est possible qu'il se rétablisse à 90% d'ici la fin de l'année. De plus, le père de famille a déjà récupéré une partie de son discours et il est capable de prononcer deux à trois mots à la fois.

« La route est longue et ce sera une période difficile pour nous tous. Mais nous avons tellement de chance que mon mari soit en vie. », a conclu Kaitlyn.

Crédit Photo : Press Association

Entouré de l’amour de sa femme et de ses deux enfants, Omar est entre de bonnes mains.

Source : Mail Online
Plus d'articles