L'Angleterre met fin à la vente de chiens et chats en animalerie

14Kpartages

Le 6 avril dernier, une nouvelle loi a été votée en Angleterre, interdisant la vente de chiens et chats dans les animaleries du pays. Cette décision a été prise pour lutter contre la contrebande d'animaux de compagnie.

Crédit photo : New Africa / Shutterstock

C'est officiel : plus aucun chien ni chat ne pourront être achetés dans une animalerie en Angleterre. La nouvelle est une vraie victoire pour les défenseurs des animaux et a été rapportée par la fondation 30 Millions d'Amis. Les élevages industriels sont également interdits. L'objectif de cette loi est de lutter contre le mauvais traitement dont les animaux sont victimes dans ces structures.

Désormais, tout propriétaire qui n'obéira pas à ce décret sera poursuivi pour acte de cruauté envers les animaux et risquera 5 ans de prison. Ce projet de loi est appelé « Lucy », en hommage à une chienne qui avait vécu un enfer en passant la plus grande partie de sa vie en cage dans une animalerie. Décédée en 2016, elle est devenue le symbole du combat contre les usines à chiots.

Lucy, le symbole du combat contre les usines à chiots. Crédit photo : @lucytherescuecavalier

Pour adopter un nouveau compagnon de vie, les Britanniques devront se tourner vers les refuges ou les associations pour recueillir des animaux abandonnés. Ils pourront également se rendre dans des élevages agréés par l’État, où les jeunes animaux devront être élevés avec leur mère et dans de bonnes conditions.

Crédit photo : Schubbel / Shutterstock

« C'est une étape importante pour le bien-être animal, je suis heureux que nous ayons enfin cette législation cruciale qui aidera à lutter contre le terrible commerce des chiens et des chats par des tiers », a affirmé Zac Goldsmith, ministre de l'environnement en charge du bien-être animal Outre-Manche. En France, aucune loi n'a été encore adoptée pour aller dans ce sens, alors que 6 Français sur 10 souhaitent la fin de cette pratique.

Plus d'articles