Ce petit garçon est un héros : à seulement cinq ans, il a sauvé son père, victime d'un coma diabétique, en appelant les secours

Par
1 451
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un garçon de cinq ans a fait preuve d'un réflexe incroyable le dimanche 13 mai à Glos-la-Ferrière, dans l'Orne. Alors que son papa est en plein coma diabétique, il compose le numéro 17 pour que quelqu'un lui vienne en aide. Un appel qui a probablement sauvé la vie du père puisque les secours sont intervenus à temps.

Aux alentours de 23 heures ce dimanche 13 mai à Glos-la-Ferrière, petite commune de l'Orne (Normandie), un garçon voit son père inanimé dans son lit, rapporte L'Orne Hebdo. Il le croit mort. Le petit, très inquiet, a alors la présence d'esprit de composer le 17, le numéro d'urgence pour contacter la police ou la gendarmerie nationale. Un geste incroyable quand on sait qu'il n'a que cinq ans  !

Son appel est pris en charge par le Centre d’opérations et de renseignements (Corg) de la gendarmerie de l’Orne. L’enfant signale à son interlocuteur « que son papa est dans son lit, fait des bulles et ne répond pas ».

40 minutes de recherches

Le garçon ne parvient pas à indiquer son nom ni son adresse exacte. Alors, pour déterminer précisément là où le père et son fils se trouvent, les pompiers et gendarmes mettent au point une stratégie  : ils proposent au petit de se mettre sur le seuil de sa porte et de se manifester à la vue des gyrophares. En parallèle, l'appel est géolocalisé pour faciliter la ronde.

Finalement, après 40 minutes de recherches, les secours repèrent l’enfant qui a suivi le plan à la lettre. Le père, victime d’un coma diabétique, a ainsi pu être pris en charge. Il a été amené, conscient, vers le Centre Hospitalier de L’Aigle, à une dizaine de kilomètres du domicile.

Avec ce geste héroïque, le fils a probablement sauvé son papa. Car ce type de coma, qui survient lorsque le taux de sucre dans le sang est anormalement élevé, doit être « pris en charge immédiatement par des professionnels de santé », note Medisite.

Bravo à lui  !

Source : Orne Hebdo
Urgences
Commentaires