Ce photographe efface les tatouages de gangs grâce à Photoshop, afin d'offrir un nouveau regard sur ces repentis. Une magnifique et émouvante série photo !

Par
635
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Tout effacer, et prendre un nouveau départ. Repartir à zéro, réécrire sa propre histoire sur une page vierge : pour certains hommes qui ont emprunté certains des chemins les plus tortueux de l'existence, c'est plus facile à dire qu'à faire. C'est le cas de ces hommes, anciens criminels et membres de gang, qui regrettent certains choix qu'ils ont faits au cours de leur vie. Ils souhaitent se voir offrir une seconde chance, afin de reconstruire quelque chose de mieux.... mais leur apparence, marquée par de nombreux tatouages témoignant de leur ancienne appartenance à des gangs, les en empêche.

Le photographe Steven Burton a décidé de rencontrer ces repentis afin de raconter leur histoire. 

Même après avoir payé leur dette à la société, même après avoir été réhabilité, il reste très dur pour certains ex-criminels de se faire accepter à nouveau par la société. Car même pour ceux qui ont véritablement changé, ils restent désormais marqués au fer rouge, suscitant à jamais la crainte et la méfiance, considérés par les autres comme des dangers ou des parias.

“Nous jugeons les ex-membres de gang sans prendre le temps de savoir qui ils sont”, affirme Steven Burton. Il a entrepris sa série photographique Skin Deep, retouchant les photos pour en gommer les marques, justement afin de pousser le public à voir au-delà de ces tatouages. La plupart de ses modèles sont également en train de faire des démarches pour se faire retirer leurs tatouages, afin de pouvoir vivre à nouveau comme des membres à part entière de la société. Pour eux, il s'agit aussi d'une manière de voir ce à quoi ils pourraient ressembler si c'était le cas, de leur donner confiance en eux et en leur capacité à devenir des hommes nouveaux.



Plus qu'un simple travail photographique, c'est une véritable série documentaire que Steven Burton souhaite réaliser.

Ainsi, il a pris le temps de filmer, de discuter longuement, d'interviewer chacun de ses sujets, y compris après avoir retouché les photos. “C’est incroyable de voir leur réaction quand ils se découvrent sans leurs tatouages”, confie le photographe au magazine Huck.

Certains racontent comment ils ont réussi à changer de vie petit à petit, à leurs relations de gang, à arrêter la drogue... Désormais, il ne reste pour eux qu'un seul rempart, un dernier obstacle à franchir : leurs tatouages, stigmates de leur passé criminel, qui les rappellent sans cesse à leur ancienne vie, aux yeux des autres, des passants, mais aussi d'eux-mêmes et de leurs familles.

"Quand je m'assois dans un bus", explique l'un d'eux, "personne ne s'assoit à côté de moi. Les gens préfèrent rester debout que de s'asseoir près de moi." Pourtant, se lamente cet autre ex-membre de gang désormais électricien de plateau à Hollywood, il ne fait que se rendre à son travail...

Voici quelques-unes des photographies avant-après les plus marquantes :

  
@Steven Burton / Skin Deep
@Steven Burton / Skin Deep
@Steven Burton / Skin Deep
@Steven Burton / Skin Deep
@Steven Burton / Skin Deep
@Steven Burton / Skin Deep
@Steven Burton / Skin Deep
@Steven Burton / Skin Deep

Le projet Skin Deep a pu voir le jour grâce à une campagne de Crowdfunding, sur la plate-forme Kickstarter. Un projet de livre photo est en cours, et vous pouvez déjà le pré-commander sur le site de Steven Burton


Donald Trump a suggéré l'idée de lâcher des bombes nucléaires sur les ouragans
Commentaires