Ce policier sauve une fillette de la noyade en plongeant dans les eaux glaciales du canal de l'Ourcq

Par
4 550
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un policier municipal de la ville d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a sauvé la vie d’une petite fille, en la repêchant dans le canal de l’Ourcq.

On est passé tout prêt d’un terrible fait divers ! Un drame évité de justesse grâce au courage d’un policier municipal qui, au péril de sa vie, n’a pas hésité à plonger dans les eaux glaciales du canal de l’Ourcq afin de sauver de la noyade une fillette de 5 ans.

Ce policier sauve une fillette de la noyade en plongeant dans les eaux glaciales du canal de l'Ourcq. Crédit photo : Christian Mueller / Shutterstock

Les faits se sont déroulés mercredi 12 décembre aux alentours de 16h30, le long des berges du canal francilien à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). La scène est rapportée par nos confrères du Parisien. Alors qu’elle se promène à vélo en bordure de l’eau, avec une amie et ses deux enfants, Manon - jeune infirmière de 29 ans - perd soudainement de vue sa fille Milla, qui échappe à sa vigilance.

« Ma fille était quelques mètres devant nous. Mon fils m’a appelé, je me suis tourné vers lui, il m’a demandé à boire. Le temps de me tourner à nouveau vers ma fille, elle n’était plus là », raconte ainsi la jeune maman aux journalistes du quotidien.

« J’ai cru qu’elle allait mourir »

Paniquée, Marion se met alors à regarder autour d’elle et imagine d’abord le pire, avant très vite de comprendre que Milla a trébuché dans le canal avec sa bicyclette. « J’ai tourné la tête, et ma fille avait disparu. Elle n’était plus là. J’ai d’abord cru à un enlèvement. Puis j’ai vu des vagues sur le bord du quai du canal. J’ai compris qu’elle était tombée à l’eau. J’ai cru qu’elle allait mourir… et ce policier est arrivé », poursuit-elle, encore sous le choc.

Ce policier sauve une fillette de la noyade en plongeant dans les eaux glaciales du canal de l'Ourcq. Crédit photo : sylv1rob1 / Shutterstock

Le fonctionnaire en question s’appelle Ludovic Lemaitre. Âgé de 38 ans, ce brigadier-chef de la police municipale d’Aulnay effectue au même moment une patrouille non loin de là. « Une coïncidence miraculeuse », de son propre aveu.

Aussitôt alerté par les cris de la maman qui essaie en vain d’agripper la main de Milla, le policier ne réfléchit pas, se jette tout habillé dans une eau à 2°C et sauve la fillette.

« Je suis moi-même papa d’un enfant de deux ans, mon sang n’a fait qu’un tour (…) Je n’ai même pas senti la froideur de l’eau, avec l’adrénaline » se souvient le héros du jour.

« Les miracles existent »

Sortie de l’eau, la petite Milla est immédiatement prise en charge par les policiers qui la déshabillent et l’installent dans leur véhicule, en mettant le « chauffage à fond », avant que les pompiers n’arrivent.

Un acte de bravoure que n’a pas manqué de saluer Manon qui « n’a pas les mots pour dire suffisamment merci » à ces « policiers super-héros, surgis de nulle part ». « Les miracles existent », s’exclame-t-elle encore.

Une belle reconnaissance pour ces fonctionnaires, avant une autre récompense plus officielle ? Il se murmure en effet que la médaille du courage et du dévouement pourrait être décernée à Ludovic pour son formidable sauvetage. Le directeur de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois a en tout cas d'ores et déjà sollicité sa hiérarchie en ce sens.

Source : Le Parisien
Policier
Commentaires