« Ces deux dernières années ont été un mensonge », elle a arrosé pendant deux ans sa plante en plastique

6 342partages

Cette femme américaine était « tellement fière de sa plante » mais finit par découvrir, par surprise, qu’elle était en plastique. Pendant deux ans, elle arrosait sa plante sans la moindre suspicion.

Caelie Wilkes est visiblement une amoureuse des plantes. Pendant deux ans, elle avait dans sa maison une plante qu’elle admirait et prenait bien soin : « Elle était fournie, d’une belle couleur, c’était une plante parfaite. Je l’avais devant la fenêtre de ma cuisine », écrit-elle dans un message posté sur Facebook le 28 février dernier. Pour Caelie, l’arrosage de cette plante était même un moment sacré. Elle ne partageait pas ce rituel : « Si quelqu’un d’autre essayait d’arroser ma succulente, je devenais agressive parce que je voulais vraiment bien m’occuper d’elle », a-t-elle ajouté.

Voyant que le pot dans lequel se trouve sa plante adorée est petit, elle a décidé de la transférer dans un pot plus grand pour qu’elle puisse pousser. C’est à ce moment que vient sa désolation. En enlevant le cache-pot, Caelie Wilkes a découvert que sa fameuse plante était plantée dans du polystyrène recouvert de sable collé.

« J’ai mis tellement d’amour dans cette plante. J’ai nettoyé ses feuilles. J’ai fait de mon mieux pour prendre soin d’elle, alors qu’elle était en plastique ! Comment j’ai pu ne pas m’en rendre compte ? », s’interroge Caelie Wilkes. « J’ai l’impression que ces deux dernières années ont été un mensonge », a-t-elle conclu, désolée par sa découverte.

Sa fameuse histoire avec la plante en plastique n’a pas laissé indifférent les internautes qui ont réagi en commentaire de sa publication sur Facebook.

Son histoire a fait écho d’Asie en Europe : « J'adore cette histoire, elle est si drôle. Votre publication est arrivée jusqu'en Islande », « Votre histoire est devenue virale même en Malaisie… », « Tu es la meilleure ! », « Ça m'est arrivé aussi », « Les feuilles des plantes succulentes font en effet penser à du plastique. Je comprends qu'elle se soit trompée », tels sont les commentaires phares au sujet de son de son histoire. Son acte drôle mais salué ne finit pas de remonter sur la toile. Deux ans pour une telle découverte, c’est le top de l’insolite.

Plus d'articles
À lire aussi