Bourgogne : Leen, une réfugiée syrienne de 14 ans, a remporté le championnat de France d'échecs

812partages

Leen Yaghi, une réfugiée syrienne âgée de 14 ans, est une pro des échecs. Après avoir gagné cinq compétitions en Syrie, elle vient d'être sacrée championne de France.

Leen Yaghi est une jeune réfugiée qui est arrivée de Syrie il y a maintenant deux ans. Cette adolescente âgée de 14 ans a une passion : les échecs. Leen a commencé à jouer à ce jeu à 6 ans, quand elle vivait encore en Syrie avec sa famille. Son frère était inscrit à des cours d’échecs, qu’elle voulait également rejoindre.

« J’étais jalouse de lui et personne ne voulait m’apprendre ! Alors je l’embêtais, je cachais les pièces », a-t-elle avoué.

Crédit photo : Radio France

Finalement, son frère a décidé de lui apprendre les bases des échecs. C’est à ce moment-là que la famille de Leen s’est rendue compte que la petite fille était particulièrement douée, et Leen a été inscrite à des cours. À 12 ans, Leen avait déjà remporté cinq fois le championnat national d’échecs chez les jeunes, en Syrie. Et son palmarès ne s’est pas arrêté là.

Une passion pour les échecs

En 2019, Leen a été contrainte de quitter son pays en catastrophe avec sa famille, pour se réfugier en France. Ce drame n’a pas eu d’impact sur la détermination de la jeune fille, qui voulait continuer de jouer aux échecs à tout prix.

« Je voulais continuer à jouer, mais nous n’avions pas d’argent. C’est là que le club m’a repérée et que j’ai recommencé », a déclaré Leen.

Crédit photo : Radio France

Ce club, c’est le club d’échecs d’Auxerre, appelé l’AJA Echecs. Quand elle est arrivée au club, Leen n’était en France que depuis quelques mois, et la barrière de la langue l’empêchait de s’intégrer. Malgré ses difficultés à s’exprimer en français, elle a commencé à se faire connaître au sein du club grâce à son talent. Les jeunes étaient impressionnés devant les parties de Leen, qui a réussi à battre tous les adultes du club.

« Elle est si jeune et a du talent, c’est certain. Dès les premières parties, on s’est rendu compte que Leen était au niveau des meilleurs joueurs du club. Elle est réfléchie, et c’est une combattante passionnée. Elle est volontaire et acharnée. Ce sont des qualités qui permettent de progresser rapidement. Elle s’entraîne à la maison et ça se sent quand elle revient en cours. Pour un entraîneur, c’est l’idéal », a confié Arnaud Payen, l’entraîneur de Leen.

Une réfugiée syrienne championne d’échecs

Crédit photo : Radio France

La jeune fille a continué à jouer, et sa motivation n’a pas diminué, au contraire. Le 31 octobre dernier, Leen a participé au championnat de France d’échecs. Classée dans la catégorie des jeunes de moins de 14 ans, elle a remporté la compétition et s'est qualifiée pour les championnats d’Europe d’échecs, qui auront lieu en 2022.

« Je me sens bien ici, a-t-elle confié. Il n’y a rien de vraiment différent, ou de négatif pour moi. Les échecs, c’est tout pour moi, c’est toute ma vie ! Le plateau d’échecs est à moi, c’est mon territoire. Alors j’essaie de gagner. »

Source : France Bleu