Expulsée de sa caravane et ne pouvant payer un loyer, cette retraitée de 76 ans a été contrainte de dormir dans sa voiture

Bouton whatsapp

Dans l’Oise, une retraitée âgée de 76 ans a vécu dans un camping pendant trois ans en attendant de trouver un appartement. Après avoir été expulsée de sa caravane, elle a dormi dans sa voiture. Finalement, un logement social lui a été accordé.

Colette Formont est une retraitée âgée de 76 ans qui a du caractère. Tout a commencé en 2019, quand elle a quitté une maison qu’elle louait à Margny-lès-Compiègne, dans l’Oise.

À voir aussi

Après son déménagement, Colette a décidé de s’installer au camping de l’Aigrette, à Attichy, pour vivre dans une caravane. Elle a d’abord signé un contrat pour trois semaines, puis pour un mois, avant de signer un contrat de trois mois renouvelable tous les trimestres.

Crédit photo : iStock

Ainsi, Colette est restée dans sa caravane au camping pendant trois ans et demi. Pendant ce temps, la retraitée cherchait un appartement. Chaque année, elle déposait un dossier pour trouver un logement, mais « les loyers étaient trop élevés par rapport à sa retraite », selon ses propos.

Elle est expulsée du camping

Il y a quelques temps, Colette a été expulsée de sa caravane. Son contrat de location au camping n’a pas été renouvelé car selon les gérants, la caravane était devenue « inhabitable ».

« Ce n’était plus possible, ont expliqué les gérants du camping. La caravane est insalubre et il y avait des problèmes avec des résidents. La caravane sera d’ailleurs détruite. »

Pour protester contre son expulsion, et bien qu’elle ait reçu plusieurs offres d’hébergement, Colette a décidé de faire de la résistance en dormant dans sa voiture.

Crédit photo : iStock

Pendant 11 jours, elle a vécu dans son véhicule. Son action a largement été diffusée dans les médias, et la retraitée a reçu de nombreux messages de soutien.

« J’attendais que les gérants viennent me voir. En restant là, je voulais montrer qu’il ne faut pas prendre les personnes âgées pour des idiotes qui se laissent faire », avait-elle expliqué.

Elle obtient un logement social

Finalement, Colette a gagné la bataille. Grâce à l’Office public de l’habitat (OPAC), elle a obtenu un logement social. Ce jeudi 17 novembre, l’OPAC lui a attribué un appartement situé au troisième étage d’un immeuble, à quelques mètres du camping d’Attichy. Il ne lui reste plus qu’à emménager.

En attendant que Colette trouve quelqu’un pour l’aider à transporter ses cartons, le camping a accepté de la loger temporairement, jusqu’au 30 novembre. Une double victoire pour cette retraitée obstinée.

Source : Actu
Bouton whatsapp