Une récente étude scientifique a permis à des chevaux... de communiquer avec des humains !

Par
694
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À travers une étude menée sur le terrain, des scientifiques Norvégiens ont réussi à établir un code de langage spécialement... pour les chevaux.


Après « L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux », on pourrait proposer un remake sur ces chevaux qui savent murmurer à l’oreille des humains. Dans la revue « Applied Animal Behaviour Science », spécialisée sur le comportement animalier, des scientifiques norvégiens ont publié une étude dans laquelle ils partagent leurs conclusions sur une expérience communicative réussie avec des chevaux.

Wildwood Enteprises


Ils ont mis 23 équidés à contribution afin de tester un simple code de langage spécialement conçu pour eux. Évidemment, on ne parle pas non plus de conversations abouties mais d’un système permettant aux chevaux de nous indiquer leurs désirs.


Plus spécifiquement, les scientifiques ont appris aux chevaux à signaler s’ils avaient envie de garder une couverture sur eux ou si on devait leur enlever, selon la température qu’ils ressentaient. Pour cela, les chercheurs ont mis à disposition un simple tableau avec des symboles minimalistes comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Applied Animal Behaviour Science


La ligne horizontale correspond au désir d’avoir une couverture sur eux, la ligne verticale signifiant qu’ils préfèrent la retirer. Enfin, le bloc vierge signifie qu’ils sont très bien comme ils sont.


Afin de les entraîner à utiliser ce code de communication, les scientifiques les ont mis dans plusieurs situations, en extérieur ou en intérieur, avec ou sans couvertures. Ils les récompensaient, avec une carotte, si les chevaux faisaient un choix logique. Autrement dit, un cheval qui disait vouloir retirer sa couverture alors qu’il n’en avait pas, pouvait dire adieu à sa carotte. Ceux qui en avaient une et qui signalaient qu’ils voulaient la retirer, ou alors ceux qui n’en avaient pas et qui indiquaient en vouloir une, étaient récompensés.

meiorural.com.br


En les entraînant 10 à 15 minutes par jour, durant deux semaines, les chevaux avaient parfaitement assimilé ce code de langage, avec 100% de réussite. Une fois que l’étude fut terminée, les scientifiques ont découvert que les chevaux l’avaient tellement bien assimilé qu’ils continuaient à s’en servir même sans la recherche de récompenses.


En d’autres termes, le cheval avait pris le réflexe de signaler à l’humain qu’il avait trop chaud et qu’il ne voulait plus de couverture, ou alors qu’il avait trop froid et qu’il en voulait une. Ils ont compris qu’ils pouvaient indiquer ce dont ils avaient besoin à l’humain, et donc communiquer avec eux.

jetecite.com

Incroyable cette étude, n’est-ce pas ?
Source : IFL Sciences
Commentaires