Les célèbres chutes Victoria se retrouvent complètement asséchées, une image saisissante

8 502partages

Les chutes Victoria, splendeur naturelle à la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, ne sont que l’ombre d’elles-mêmes. En effet, elles sont grandement asséchées par le réchauffement climatique. Aujourd’hui, les niveaux d’eaux ont chuté de 50%, il s’agit de la situation la plus critique depuis quarante ans.

Crédit : Reuters

La situation fait suite à une sécheresse de grande ampleur qui frappe l’Afrique australe. En effet, le niveau de précipitations n’avait pas été aussi bas depuis 1983. Les conséquences sont nombreuses. D’une part, 11 millions de personnes se sont trouvées en insécurité alimentaire “d’urgence ”. D’autre part, la nature aussi subit, comme en témoignent les photos des mythiques chutes Victoria prises en janvier et décembre 2019.

Crédit : Reuters

On y observe l’évanescence des courants d’eau qui grondaient encore il y a seulement quelques mois. Aujourd’hui, la cascade a, en grande partie, laissé place à une paroi rocheuse où ruissellent quelques misérables filets d’eau. 

Le président zambien a réagi en évoquant la nécessité pour les États occidentaux de faire évoluer leur législation en matière de protection de l’environnement.

 Les chutes Victoria ne sont que l'ombre d'elles-mêmes, crédit : Owen Ruck /Shutterstock

Il a rapporté à Sky News que “c'est un problème sérieux, un vrai problème. Et c'est surprenant quand les gens banalisent cela et disent : «le changement climatique n'est pas réel». Avant de détailler, “ils vivent probablement dans un monde différent. Mais ce monde dans lequel nous vivons, la Zambie, nous ressentons les effets du changement climatique de manière très négative. Et ça a un impact sur tout le monde.

L’office du tourisme local a nuancé les propos du président et a assuré que la chute du nom de la reine d’Angleterre ne serait pas sèche de notre vivant. D’après eux, il n’y a pas eu autant d’eau que d’habitude mais l’existence même des chutes Victoria n’est pas en danger.

Toujours est-il que les chutes inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco ont un rôle essentiel à bien des égards. Premièrement, la région est dépendante du tourisme qui s’y rend chaque année. Sans oublier qu’au-delà de l’économie locale, la santé de la faune sauvage des parcs des alentours découle de celle de la plus grande cataracte du monde.

 Les chutes Victoria ne sont que l’ombre d’elles-mêmes, crédit : GoWildGoNature Pictures/ Shutterstock

Source : Daily Mail
Plus d'articles