Coronavirus : des chercheurs créent un masque qui devient fluo au contact du virus

17Kpartages

La prestigieuse université d'Harvard et les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) se sont unis pour créer un masque qui s'illumine quand il détecte le Covid-19.

Jim Collins est un bioingénieur et professeur d'ingénierie médical au MIT. En 2014, il a trouvé une méthode fiable pour dépister des maladies, comme la grippe, l'hépatite C, la rougeole ou encore les virus Zika et Ebola. Cette découverte prometteuse est aujourd'hui de nouveau entre les mains de l'ingénieur, qui espère pouvoir appliquer sa méthode pour dépister le coronavirus.

Crédit photo : Gorodenkoff / Shutterstock

Le MIT et l'université d'Harvard travaillent sur un masque qui pourrait devenir fluorescent au contact du Covid-19. Des capteurs et du matériel génétique lyophilisés seront fixés sur la protection. Ils permettraient d'aspirer l'humidité présente sur le masque, qui se dépose via les postillons, et analyseraient la séquence génétique pour savoir si la personne est porteuse du virus.

Ce dépistage serait moins onéreux que les tests actuels mais aussi plus fiable, contrairement à la prise de température qui peut s'avérer inefficace pour les personnes asymptomatiques.

Crédit photo : Eugenegurkov / Shutterstock

Le signal fluorescent se manifesterait quant à lui entre une à trois heures et serait visible uniquement avec un appareil pouvant détecter la fluorescence. Ainsi, les médecins pourraient diagnostiquer les patients immédiatement, plutôt que de patienter plusieurs jours en envoyant les tests aux laboratoires.

« Nous pourrions l'utiliser en allant travailler. Les hôpitaux pourraient s'en servir pour les personnes qui patientent en salle d'attente, comme une préidentification de qui est infecté », explique Jim Collins. Il faudra patienter pour que ce genre de test voit le jour, même si l'urgence de la crise sanitaire pourrait aider à accélérer les démarches.

Source : Business Insider
Plus d'articles