La Californie interdit les produits cosmétiques testés sur les animaux

Par
58 155
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

On ne trouvera bientôt plus aucun produit de beauté testé sur les animaux sur le marché californien. La loi pour des cosmétiques « sans cruauté » (« California Cruelty-Free Cosmetics Act ») a en effet été adoptée à l'unanimité (80 à 0) par l'Assemblée de l'État de Californie le 31 août, soit six mois après son introduction par la Sénatrice Cathleen Galgiani.

« Je suis fière des législateurs de Californie qui font dès aujourd'hui évoluer la science, l'industrie et l'éthique, s'est réjouie dans un communiqué celle qui est à l'origine de cette loi. « Les cosmétiques « sans cruauté » sont bons pour l'économie, sûrs pour les humains, et ne font pas de mal aux animaux ».

Cette mesure interdit la vente de cosmétiques testés sur des animaux et prendra effet dès le 1er janvier 2020, si le Gouverneur Jerry Brown daigne y apposer sa signature. Aucune entreprise ne pourra commercialiser quelconque produit de beauté mais aussi d'hygiène (déodorant, shampoing…) si l'un des composants a fait l'objet d'une expérimentation sur un animal. Tout manquement à ce devoir entraînera une amende de 500 dollars (431 euros) pour une première infraction et 1 000 dollars (863 euros) pour tout autre.

« Cette loi va sauver la vie de milliers d'animaux chaque année tout en offrant des cosmétiques plus sains pour les humains », a déclaré Judie Mancuso, présidente et fondatrice de l'organisme Social Compassion in Legislation, en février dernier dans un communiqué.

La mention « cruelty free » signifie que le produit ne contient aucun ingrédient testé sur les animaux. De plus en plus de grandes marques jouent la carte très prisée par les consommateurs du « sans cruauté », comme Lush, The Body Shop, ou encore Too Faced.

La Californie devient ainsi le premier État du pays à marquer un pas si important vers la reconnaissance du droit des animaux et leur bien-être. Les expérimentations en laboratoires peuvent en effet s'avérer très cruelles pour eux : certains sont notamment exposés à des produits chimiques, qu'ils reçoivent dans les yeux ou inhalent, d'autres sont enfermés, etc.

De nombreux autres pays ont mis en application cette mesure. L'Union Européenne, par exemple, a cessé l'importation et la vente de produits cosmétiques testés sur les animaux en 2013.

Source : Leginfo
Commentaires