Covid-19 : Emmanuel Macron annonce un reconfinement général jusqu'au 1er décembre

7 980partages

Les Français le craignaient, c'est désormais officiel ! Le pays va de nouveau se reconfiner pour faire face à l'épidémie de Covid-19.

La mesure ne faisait plus guère de doute !

Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi un reconfinement national jusqu'au 1er décembre sur tout le territoire, afin de lutter efficacement contre la circulation du virus, devenue désormais incontrôlable.

Face à une deuxième vague « sans doute plus meurtrière que la première », E. Macron opte pour le confinement

« Le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n'avaient pas anticipées », a d'abord déclaré le chef de l’État au début de son allocution télévisée très attendue. 

« Nous sommes débordés par une deuxième vague qui, nous le savons désormais, sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première (...) Dans ce contexte ma responsabilité est de protéger tous les Français, et en dépit des polémiques, de la difficulté des décisions à prendre, je l'assume pleinement devant vous ce soir », a-t-il ajouté, d’un ton grave.

Et l'intéressé de prononcer ces mots fatidiques : « J'ai décidé qu'il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui a stoppé le virus ».

« Tout le territoire national est concerné avec des adaptations pour les seuls départements et territoires d'outre-mer », a-t-il toutefois précisé.

Longtemps rejeté par le gouvernement qui voulait à tout prix l’éviter en raison des potentielles conséquences économiques, le reconfinement s’est pourtant imposé ces derniers jours comme la seule solution adéquate à mesure que l’épidémie s’intensifiait.

Depuis une semaine, de nombreux médecins alertaient sur la gravité de la situation sanitaire, exhortant le gouvernement à reconfiner la population.

Le couvre-feu instauré le 14 octobre dans les zones d’alerte maximale n’ayant pas ou peu porté ses fruits, l’exécutif a donc décidé de suivre ce conseil et de recourir à la manière forte, en imposant ce confinement d’un mois minimum.

Celui-ci entrera en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi mais sera toutefois plus souple que le précédent, qui avait été mis en place au printemps dernier pour une durée de 55 jours, au plus fort de la crise sanitaire.

Le gouvernement détaillera les modalités de ce nouveau confinement dès demain, à l'occasion d'une conférence de presse.

Plus d'articles