Covid-19 : Emmanuel Macron s'exprimera ce soir à 20h et pourrait annoncer la fermeture des écoles dès vendredi

1 069partages

La troisième vague de Covid-19 bat son plein et commence à submerger les hôpitaux ! Devant l'urgence de la situation, Emmanuel Macron doit trancher et prendre les mesures qui s'imposent. À l'occasion d'une allocution prévue ce soir (20h) au palais de l'Élysée, le président devrait ainsi se prononcer, notamment sur le sort de l'école.

L’heure des choix est désormais arrivée pour l’exécutif !

Alors que la situation sanitaire ne cesse de s’aggraver et que tous les indicateurs virent au rouge, le gouvernement - critiqué pour son attentisme et ses mesures jugées insuffisantes voire inadaptées - va devoir trancher.

Après s‘être entretenu hier avec son Premier ministre Jean Castex, Emmanuel Macron va d’ailleurs prendre la parole dès ce soir 20h, depuis L’Élysée, pour une allocution qui pourrait bien marquer un changement de cap dans la politique sanitaire privilégiée jusqu’à présent.

Selon les informations de BFM TV, le président pourrait ainsi annoncer la fermeture des écoles, où le virus circule de plus en plus, alors qu’il s’y était constamment opposé jusqu’à présent, agitant le chiffon rouge du décrochage scolaire.

Ce mercredi encore, le président de la fédération hospitalière de France déclarait que cette mesure devenait une « nécessité ».

Emmanuel Macron pourrait annoncer la fermeture des écoles dès vendredi 

C'est pourquoi l’exécutif envisagerait désormais d’avancer les vacances scolaires pour fermer les établissements, et ce dès vendredi !

Une mesure qui s’appliquerait à l’échelle nationale et non pas dans les 19 départements actuellement soumis à des restrictions sanitaires renforcées.

Le but étant de freiner la circulation du virus sur l’ensemble du territoire, y compris dans les régions les plus épargnées afin de préserver tous les services de réanimation, qui pourraient bien être sollicités dans les jours et les semaines à venir en cas de transferts de patients.

Quid de l’actuel confinement qui n’en a que le nom ?

La stratégie actuelle du « freiner sans enfermer », tant décriée par son incohérence, pourrait ainsi être remaniée avec cette fois des limitations plus strictes de sortie.

En revanche, malgré les nombreux appels de médecins, un confinement strict du territoire ne serait pas à l’étude.

Dans les couloirs de l’Élysée, il se murmure même que cette mesure - qui n’a toujours été envisagée qu’en ultime recours - ne peut être mise en place car cela ressemblerait à un cinglant désaveu de la stratégie gouvernementale en place depuis 2 mois.

Une posture difficilement compréhensible au regard de la réalité du terrain !

Alors, les derniers chiffres sur la contamination et la pression hospitalière vont-ils faire changer d’avis le chef de l’État ?

Réponse, ce soir à 20h !

Plus d'articles
À lire aussi