Covid-19 : Olivier Véran lance un nouveau protocole pour tester un million d'enfants et d'enseignants par mois

1 016partages

Ce jeudi 14 janvier, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé la mise en place d'un protocole visant à tester un million d'enfants et d'enseignants par mois dans les écoles, collèges et lycées.

Actuellement, on compte 20 000 nouveaux cas positifs au Covid-19 par jour en France. Parmi ces nouveaux malades, certains sont porteurs du variant britannique du virus, qui serait plus contagieux mais ne provoquerait pas de symptômes plus graves.

Publicité

Afin de surveiller la propagation de cette mutation, le ministre de la Santé Olivier Véran a lancé un nouveau protocole sanitaire. Il touchera les écoles puisque chaque mois, un million d'élèves et de professeurs vont être testés au Covid-19.

Un dépistage ciblé

Les tests seront effectués dans les écoles, les collèges et les lycées. Les enfants pourront être testés dès l'âge de 6 ans. Jusqu'à présents, les tests dans les lycées étaient réalisés uniquement sur la base du volontariat. Depuis novembre, seuls 10 000 personnes ont été dépistées.

Crédit photo : Noiel / Shutterstock

Ce protocole a été mis en place afin de surveiller la propagation du variant britannique en France.

« Il faut pouvoir dépister très vite les cas et identifier très vite s'il s'agit d'un mutant anglais ou pas, afin de prendre une décision très rapide de fermeture de classe voire de collège si c'est nécessaire », a déclaré Olivier Véran.

Pas de fermeture des écoles

Alors que le premier ministre Jean Castex s'apprête à annoncer de nouvelles mesures sur la crise sanitaire, Olivier Véran a assuré que la fermeture des écoles n'était pour le moment pas envisagée.

« Si la situation devait évoluer et que nous avions une augmentation de la part du variant anglais, nous pourrions nous poser des questions. Mais à ce stade, la Société française de pédiatrie a été très claire à ce sujet en appelant à maintenir ouvertes les écoles », a-t-il affirmé.

Cette décision est également soutenue par le Conseil scientifique, favorable à l'ouverture des établissements scolaires.

Crédit photo : Halfpoint / Shutterstock

De plus, le premier ministre Jean Castex avait affirmé qu'il faudrait que la situation sanitaire soit gravissime pour que le gouvernement décide de fermer les écoles, car cette mesure aurait des conséquences « absolument dramatiques ».

Si aucune fermeture n'est donc envisagée pour le moment, des mesures sanitaires plus strictes pourraient être imposées. En effet, le gouvernement réfléchit à fermer les cantines et interdire les activités sportives ainsi que les sorties scolaires, pour limiter la propagation du virus.

Source : 20 Minutes
Plus d'articles