Covid-19 : promener son chien augmenterait très fortement le risque d'infection

3 748partages

Focus aujourd'hui sur une étude portant sur le coronavirus, laquelle révèle en quoi promener son chien peut augmenter les risques de contamination.

Parmi la multitude de recherches parues sur le Covid-19, dont on ignore encore beaucoup de choses, une étude très sérieuse a retenu notre attention !

Réalisée par des chercheurs espagnols, cette dernière démontre en effet que les propriétaires de chiens auraient davantage de risques de contracter la maladie, en promenant leur animal.

Publiée dans la revue « Environmental Research », cette étude a ainsi analysé les différents cas de contaminations observables chez 2 086 personnes vivant en Espagne, entre mars et mai 2020, période qui coïncide avec le confinement des Ibères.

Crédit photo : Africa Studio / Shutterstock

Le risque de contracter le virus augmenterait de 78 % lorsque l’on promène son chien

Après avoir interrogé chacun des participants, les scientifiques sont parvenus à identifier les activités les plus à risque, du moins celles auxquelles se livraient le plus souvent les personnes ayant été contaminées.

Et là surprise ! Il s’est avéré que le risque de contracter le virus augmentait de 78 % lorsque l’on… promenait son chien.

Oui vous avez bien lu !

Comment expliquer une telle conclusion ? Difficile à dire, mais certaines hypothèses sont toutefois avancées.

Il se pourrait par exemple que les propriétaires de chiens soient peut-être moins respectueux des gestes barrières, en raison de la proximité et des habitudes avec leur animal de compagnie.

Le fait de manipuler au quotidien des objets destinés au chien et qui ne seraient pas désinfectés en permanence, pourrait également expliquer cela.

Quant à savoir si le meilleur ami de l’homme peut être porteur et donc vecteur du virus, plusieurs scientifiques ont démontré que les animaux domestiques n’encouraient, en revanche, que très peu de risques d’infection.

Enfin, cette étude espagnole - qui ne s’est pas uniquement concentrée sur les propriétaires de chiens - a par ailleurs révélé que l’activité le plus risquée s’avérait être la livraison de courses à domicile.

Celle-ci, augmenterait en effet de 94 % le risque d’infection.

Plus d'articles
À lire aussi