Déconfinement le 3 mai et réouverture des terrasses à la mi-mai, le gouvernement confirme son agenda

1 136partages

Alors que nous sommes en plein milieu d’un mois de confinement, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement a confirmé, ce matin sur France Info, que le calendrier pour les prémices d’un retour à la vie normale était toujours d’actualité.

Invité de France Info ce matin, le porte-parole du gouvernement a apporté quelques nouvelles d’espoir sur la fin de la période de confinement dûe au Covid-19.

Depuis la dernière intervention du chef de l’État, Emmanuel Macron, qui avait remis la France en confinement pour le mois d’avril, nous restons en attente de voir si ces mesures auront les effets bénéfiques que l’on espère pour retrouver une vie normale le mois prochain.

Shutterstock / Elena Pominova

Déconfinement, réouverture des terrasses… le point de Gabriel Attal

Ainsi, Gabriel Attal a confirmé que la calendrier mis en place ne prévoit pour le moment aucune modification. Il a donc affirmé avec prudence que le déconfinement aurait bien lieu le 3 mai prochain. Cependant, il a rappelé que le couvre-feu restera normalement en vigueur puisqu’aucune date d’interruption n’a été annoncée ni envisagée par l’exécutif.

Ainsi, la fin du confinement rimera surtout avec l’arrêt de certaines restrictions comme la limite de déplacement au-delà de 10 kilomètres et la fermeture des commerces non essentiels.

Par ailleurs, le calendrier concernant la reprise des cours scolaires dans les établissements est également toujours effectif. À savoir, retour à l'école le 26 avril pour tous les élèves : en présentiel pour le primaire, la maternelle et les crèches, en distanciel pour le collège et en présentiel par demi-groupes pour le lycée.

Enfin, les terrasses des bars et des restaurants devraient bien réouvrir à la mi-mai comme envisagé initialement, de même que certains espaces culturels.

Ce jeudi 15 avril, une réunion sur la stratégie de déconfinement tenue à l’Elysée s’est conclue sur cette possibilité : « Nous observons un début de stabilisation au niveau national et une légère amélioration dans les 16 premiers départements concernées par les mesures (…). Il y a toutes les raisons d’espérer que cette dynamique se confirme et se traduise par une baisse, peut-être dès la semaine prochaine » a précisé Gabriel Attal.

Plus d'articles
À lire aussi