Dépôts sauvages : un maire publie des captures d'écran des contrevenants sur les réseaux sociaux

En Corrèze, un maire a décidé de dénoncer les responsables de dépôts sauvages de déchets. Pour ce faire, il a publié sur Facebook les portraits des contrevenants pris la main dans le sac.

Crédit Photo : Capture d'écran / Facebook Laurent Darthou

Trop, c’est trop.

Depuis le déconfinement, nombreuses sont les personnes qui abandonnent leurs déchets sur la voie publique. Certaines n’hésitent pas à jeter leur masque et gants par terre.

La ville de Malemort (Corrèze) n’échappe pas à la règle. Laurent Darthou, maire de la commune, a décidé de lutter contre les dépôts sauvages qui envahissent la ville.

Pour identifier les coupables, le maire a bénéficié d’un petit coup de pouce des 13 caméras de surveillance éparpillées dans la commune.

Grâce aux enregistrements des caméras, Laurent Darthou a pu obtenir la plaque d'immatriculation de leur véhicule.

Preuves à l’appui, il a décidé de publier les photos des visages floutés des contrevenants sur son compte Facebook, accompagnées d’une légende cinglante.

« Il y en a qui déposent un ou deux trucs, mais il y en a surtout un qui y va franchement », a expliqué Laurent Darthou à La Montagne. Il a par ailleurs décidé de porter plainte.

Pour rappel, le dépôt sauvage de déchets est interdit par la loi et est passible d'amendes pouvant aller jusqu'à 1 500 €.

Ce délit est une source de pollution des sols, des eaux, de l’air et dégrade le paysage.

Source : La Montagne
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.