Doubs : elle reçoit une facture d'eau à plus de 19 000 euros à cause de travaux réalisés par sa commune

Bouton whatsapp

Dans le Doubs, une femme est contrainte de payer une facture d’eau dont le montant s’élève à plus de 19 000 euros, après des fuites causées par des travaux municipaux.

C’est ce qu’on appelle avoir la poisse. Christine Soressi, une habitante de Beure (Doubs) âgée de 53 ans, voit sa facture d’eau exploser depuis deux ans pour une raison bien précise.

En effet, la quinquagénaire fait face à des fuites d’eau. Le cauchemar de la fonctionnaire a commencé lorsque la commune a acquis le rez-de-chaussée de la bâtisse, rapporte France 3.

Fuite sur un tuyau

C’est dans ce contexte que des travaux ont débuté pour réaliser un terrassement de la cour de la copropriété. C’est à cette période que la Doubiste a remarqué que ses factures d’eau augmentaient à la vitesse de l’éclair.

«Je n’avais pas le reçu puisque je venais d’arriver, mais Gaz et Eaux (son fournisseur, ndlr) m’a alerté sur cette surconsommation et m’a indiqué qu’il y avait une importante fuite», a déclaré Christine Soressi à la chaîne de télévision régionale.

Depuis, son fournisseur lui réclame 19 211euros. Selon ses dires, «il s’échappe 4 à 5 litres par minute, même robinets fermés».

«Le maire ne veut rien savoir»

Comme le précise France 3, la fonctionnaire s’est tournée vers un spécialiste pour découvrir l’origine de la fuite. Résultat : un rapport d’experts daté d’avril 2023 soupçonne un problème dû au terrassement.

Mais ce n’est pas tout ! Un autre rapporte tire les mêmes conclusions :

«Les deux sinistres sont directement consécutifs des travaux de terrassement réalisés par la commune de Beure».

Contacté par France 3 Franche-Comté, le maire de la commune refuse de reconnaître sa responsabilité et dit «avoir chose à faire que de polémiquer». Selon lui, les expertises réalisées ne sont qu'«un tissu de mensonges».

Une femme assise à une table examinant les factures sur une calculatriceCrédit Photo : Shutterstock

Une attitude qui agace Christine Soressi :

«Le maire ne veut rien savoir et il conteste les conclusions des experts.Il veut que je prenne les dégâts à ma charge en expliquant que le problème se trouve sur mon réseau privatif d'alimentation. Clairement, il s'en fiche !».

Aujourd’hui, la fonctionnaire ne voit pas le bout du tunnel : la fuite lui fait encore vivre l’enfer et sa facture ne cesse de flamber.

Comme le précise France 3, elle a obtenu de son fournisseur la suspension de ses prélèvements.

commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.