En Australie, des ambulanciers exaucent la dernière volonté d'une femme mourante en l'emmenant voir la mer une dernière fois

Par
4 245
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En Australie, des ambulanciers ont conduit une vieille femme mourante jusqu'à la côte, afin de lui accorder son dernier souhait : voir la mer, une dernière fois. Le service ambulancier a rendu publique une image sur laquelle on peut distinguer une civière d'ambulance placée à proximité d'une falaise plongeant vers l'océan. Danielle Kellum, l'ambulancière qui a pris la photo, a rapporté à la presse que la patiente avait déclaré qu'elle était « en paix », tandis qu'elle contemplait l'immensité bleue qui s'étalait devant ses yeux.

Queensland Ambulance Service / Capture écran Facebook

C'est une belle histoire, très émouvante, qui nous provient tout droit d'Australie. Dans l'état du Queensland (nord-est du pays), une patiente devait être conduite en soins palliatifs, « un endroit où elle allait basiquement attendre de mourir », selon Graeme Cooper, l'un des ambulanciers et qui est l'homme visible, de dos, à côté de la civière sur la photographie.

Or, lors de son dernier voyage, avant d'être couchée sur ce qui devait devenir son lit de mort, elle a obtenu que les ambulanciers fassent un petit détour, un crochet par l'océan. Car la vieille dame n'avait qu'un seul souhait : avoir l'opportunité de voir la mer et de sentir la brise du large dans ses cheveux, une toute dernière fois.

Alors, ils se sont rendus sur la crique de Hervey Bay, à quelques centaines de kilomètres au nord de Brisbane. Les ambulanciers ont fait sortir la civière du véhicule, et l'ont amenée jusqu'à un point panoramique où la patiente pouvait jouir d'une vue plongeante et d'un somptueux panorama sur l'île de Fraser ainsi que sur Urangan Pier —le long ponton de presque un kilomètre de long, qui fait office de jetée. « Au nord, elle pouvait voir toute la crique jusqu'à Burrum Point. Elle était complètement extasiée, » raconte Graeme Cooper.

« Elle a même goûté l'eau de mer »

L'ambulancier se souvient avoir carrément songé à emmener la vieille dame nager : « Je me suis dit que, s'il n'y avait pas eu tous ces rochers, j'aurais enlevé mon pantalon et je l'aurais portée jusque dans l'eau. Je l'aurais vraiment fait... mais ensuite, je me suis dit que ce que je pouvais aussi faire, c'était de faire l'inverse et de transporter un petit peu d'océan jusqu'à elle ».

Et aussitôt dit, aussitôt fait. Graeme Cooper s'est donc mis en devoir d'aller jusqu'à l'eau, pour remplir un récipient et le rapporter à la vieille dame un petit échantillon d'eau iodée. « Elle a même goûté l'eau de mer », se souvient l'ambulancier. « C'était un moment puissant, émouvant et chaleureux », déclare-t-il, ajoutant que le moment en lui-même était indescriptible :  « C'est très particulier, de s'occuper de quelqu'un qui approche de la fin de son voyage sur Terre »

This story told to us by Helen Donaldson the Officer in charge of Hervey Bay is too good not to share. A crew were...

Publié par Queensland Ambulance Service (QAS) sur mercredi 22 novembre 2017

Une initiative appuyée par les responsables du service : « Parfois, un peu d'empathie peut faire toute la différence »

Selon un porte-parole du service ambulancier du Queensland, les responsables du service soutiennent totalement l'initiative quelque peu inhabituelle de ces ambulanciers. Malgré le fait que les professionnels de la santé aient dépassé le cadre de la procédure normale, la direction a loué l'utilité d'un tel acte pour améliorer la fin de vie de la patiente :

« L'équipe s'est permis un petit détour par la superbe plage de Hervey Bay afin d'offrir à la patiente cette opportunité — des larmes ont été versées et la patiente s'est sentie très heureuse et apaisée », a déclaré ce même porte-parole sur un post Facebook. « Parfois, ce n'est pas les médicaments, ni même la formation ou les compétences médicales qui comptent... Parfois, tout ce qu'il faut, c'est un peu d'empathie pour faire toute la différence ! »

Devenus obsolètes suite à la nouvelle réforme du lycée, des manuels scolaires vont partir pour l'Afrique
Commentaires