Lors de la feria de Dax, des militants anti-corrida ont interrompu une corrida en sautant dans l'arène

Par
6 299
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À Dax, la corrida du samedi 12 août ne s’est pas passée comme prévu ! Alors que le premier taureau venait d’être mis à mort par El Juli, deux hommes et une femme membres du collectif «Vegan strike group», ont sauté sur la piste pour dénoncer ces massacres.

Leur irruption dans l’arène a surpris le service d’ordre ! Ils ont attendu le moment opportun, après la cruelle mise à mort du taureau, pour sauter la barrière et courir sur la piste. Ils ont alors scandé des slogans opposés à la corrida et ont enlevé leur t-shirt, dévoilant des inscriptions sur leurs corps : «Corrida, honte de la France».

Crédit photo : Sud Ouest

Les trois militants ont été vite interceptés par les employés des arènes et des ganaderos (représentants des élevages), l’un d’entre eux a d’ailleurs été plaqué au sol et brutalisé par plusieurs employés, en recevant notamment des coups de pied, une fois à terre. Le parquet a d’ailleurs confirmé qu’ils se sont tous les trois blessés à la cheville et aux genoux après avoir sauté !

Les militants ont été remis en liberté après avoir été entendus au commissariat de Dax, ils seront bientôt convoqués devant la justice, pour avoir bravé l’interdiction de manifester dans un rayon de 500 mètres autour des arènes et pour avoir perturbé l’ordre public.

Crédit photo : Sud Ouest

L’été a vu passer plusieurs manifestations et pétitions pour que s’arrêtent ces massacres, que ce soit en France ou en Espagne. En mi-juillet, la mort d’un taureau paniqué par ses cornes enflammées, avait suscité une vague d’indignation en Espagne. Quelques jours après, l’association 269 Life France avait même protesté dans les rues de Tours, en imitant les taureaux tués, aspergés de faux sang.

Source : Sud Ouest
Commentaires