Cette « petite Pompéi viennoise » est l'une des découvertes les plus exceptionnelles de l'époque romaine depuis 50 ans !

Par
794
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ces archéologues en fouille préventive avant la construction d’un immeuble, n'imaginaient pas un seul instant qu’ils allaient faire une découverte aussi importante.

Sur la rive droite du Rhône, à Sainte Colombes plus précisément, un faubourg entier datant de l’époque romaine a refait surface. Selon le responsable scientifique de l'opération archéologique du site, Benjamin Clément, il s'agirait de la fouille la plus importante de l'époque romaine depuis 40 ou 50 ans !

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

De belles maisons, de belles mosaïques et des restes de ce qui pourrait être l’une des écoles les plus importantes de Vienne, ont surgi de sous terre pour le plus grand bonheur des archéologues.

Une des demeures retrouvées sur le large faubourg est restée intacte du sol au plafond ! Une conservation qui s'explique par des incendies successifs qui ont fait du site “une petite Pompéi viennoise”.

La Maison Bachattas, nommée ainsi en raison d'une mosaïque au cortège de bacchantes et de satyr entourant Bacchus, a été dévastée par les flammes faisant effondrer son premier étage, son toit et sa terrasse.

Cette somptueuse maison entourée de jardins datant de la deuxième moitié du Ier siècle, donne à penser aux archéologues qu'elle appartenait à un riche marchand venu d'Orient.

Ses balustrades, les décors de ses mosaïques, ses pavements de marbre et son réseau hydraulique ne laissent peu de doute aux scientifiques, qui souhaitent restituer la maison comme d'autres archéologues ont pu le faire à Pompéi ou Herculanum.

Crédit photo : AFP

Une superbe mosaïque a elle aussi été conservée dans sa quasi-totalité dans la maison de Thalie et Pan. Sur cette mosaïque, la belle Thalie kidnappée par un pan lubrique, dévoile ses fesses après les avoir cachés sous terre des siècles durant. 

Jugé comme une “découverte exceptionnelle” par le Ministère de la culture, le site d’une superficie de 7000 mètres carrés peut encore révéler ses secrets jusqu’en décembre prochain.

Une chance inouïe pour les archéologues d’explorer les trois siècles d’habitations qui se sont empilés sous leurs pieds !

Crédit photo : AFP

Malheureusement, en 2018, le présent reprendra ses droits et avec lui la construction de l’immeuble de Sainte Colombes. Mais ne soyez pas triste, une exposition des vestiges retrouvés aura lieu en 2019 au musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal - Vienne !

Ces laveurs de vitres se déguisent en super-héros pour amuser les enfants hospitalisés en pédiatrie
Commentaires