En plein travaux dans une école, ils retrouvent un arsenal d'armes de la Seconde Guerre mondiale sous le bac à sable

Bouton whatsapp

Encore aujourd'hui, il arrive que des armes datant de la seconde guerre mondiale soient découvertes dans des endroits improbables. C'est justement ce qu'il s'est passé cet été, dans la Drôme. 

Des munitions découvertes dans la cour d'une école élémentaire

Pendant les grandes vacances, une école primaire avait prévu de faire quelques améliorations dans ses locaux. Il s'agit de l'établissement Jules Vernes situé à Tain-l'Hermitage, dans la Drôme. Ainsi, des ouvriers se sont attelés à la tâche sans se douter une seule seconde qu'ils s'apprêtaient à faire une impressionnante découverte

C'était au mois de juillet, le 11 précisément. La directrice des services techniques de cette ville a reçu un coup de fil du maître d'œuvre en charge des travaux dans cette fameuse école. Elle a été très surprise d'apprendre que les ouvriers venaient tout juste de découvrir des munitions. Celles-ci sont apparues lors des opérations de terrassement effectuées dans la cour de l'établissement scolaire.

Au départ, les démineurs ont refusé d'intervenir 

Au départ, il ne s'agissait pas d'un gros butin, seulement quelques balles et une grenade. Mais une équipe de démineurs a tout de même été contactée. Cependant, ils n'ont pas souhaité se déplacer prétextant qu'ils n'intervenaient pas pour des munitions. Malgré l'intervention de la gendarmerie pour prier ces experts de venir, leur réponse est restée négative.

Les travaux ont donc repris sans l'intervention des démineurs. Mais si les ouvriers ont accepté de poursuivre les opérations de terrassement, c'est avec les plus grandes précautions. Ainsi, cette entreprise a pris soin de se fier à un détecteur de métaux qui a fini par s'emballer, alertant les travailleurs. 

Un véritable arsenal de la seconde guerre mondiale retrouvé sous un bac à sable 

Finalement, ces munitions, datant de la seconde guerre mondiale, étaient plutôt nombreuses et accompagnées d'armes. En réalité, c'est un véritable arsenal que les ouvriers ont découvert ce jour-là. À savoir : des grenades, une mitrailleuse, 800 kg de cartouches de mitrailleuse et plus de 200 obus de mortier. Au total, cet arsenal pesait plus d'une tonne. Jusqu'à cette découverte inattendue, toutes ces armes demeuraient sous le bac à sable de cette école drômoise. 

Cette fois, les travaux ont été officiellement interrompus et le site a été évacué très rapidement. Des démineurs sont venus de Lyon pour déterrer cet énorme butin. Pendant deux jours, ils se sont appliqués à récolter chaque élément de cet arsenal militaire. 

Une fois que toutes ces armes et munitions ont été extraites, l'équipe de déminage les a amenées à Lyon pour les détruire. Quant au maire de Tain-l'Hermitage, il a décidé de garder cette information secrète pour ne pas inquiéter le personnel de l'école et les habitants. Avant de révéler cette découverte, Xavier Angeli a préféré laisser les démineurs faire leur travail. Et ce n'est qu'une fois la cour entièrement sécurisée qu'il a pu révéler ce secret. 

L'espace de jeux de cette école libéré de ces objets particulièrement dangereux, les travaux ont repris et la rentrée a pu avoir lieu le 4 septembre. Bien sûr, le maire de la ville s'est déplacé pour rassurer les élèves et leurs parents.

Source : RTL
COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Julie Boutillier

Curieuse de nature, je m'intéresse à tous les sujets d'actualité que je m'efforce de traiter avec le plus d'objectivité possible. Passionnée par l'écriture et ravie de pouvoir susciter l'intérêt des lecteurs, j'exploite toutes mes compétences rédactionnelles pour proposer des contenus enrichissants et agréables à lire.