Inde : une ville touristique met fin aux bouteilles en plastique et les remplace par des bouteilles en bambou

En Inde, une petite ville touristique a fait le choix d'en finir avec les bouteilles en plastique et les a remplacées par des bouteilles en bambou. Un choix écolo mais aussi responsable car il permet de favoriser l'artisanat local.

Peu à peu, l’idée de remplacer le plastique et de le bannir définitivement, afin de diminuer la pollution et notamment celle des océans, fait son chemin dans la société d’aujourd’hui.

Conséquence, de nombreuses initiatives écologiques, qui ont depuis fait leur preuve, ont vu le jour dans de très nombreux pays, mettant en lumière à la fois l’ingéniosité de certains et la volonté d’emprunter la voie du développement durable.

Le bambou comme alternative au plastique, la solution inégnieuse d'un village indien de l'Himalaya 

Dernier exemple en date, l’interdiction des bouteilles en plastique, décidée dans la ville indienne de Lachen, réputée pour être une importante place touristique en raison de sa vue imprenable sur la chaîne de l’Himalaya.

Située sur les premiers contreforts de cette dernière, dans l’État du Sikkim au nord-est de l’Inde, cette petite localité d’environ 1 000 habitants a ainsi décidé d’en finir avec le plastique, excédée de voir des tonnes de déchets s’amonceler dans les montagnes environnantes.

Mais ce n’est pas tout !

En guise d’alternative, les autorités locales proposent en effet de commercialiser des bouteilles en… bambou, issues de l’artisanat local.

Ces bouteilles sont ainsi confectionnées à la main par un artisan de la ville qui utilise une variété de bambou appelée bhaluka, typique de la région.

Destinées prioritairement aux touristes, ces bouteilles sont vendues entre 2 et 5 euros pièces et permettent d’encourager l’économie locale tout en protégeant l’environnement.

Pour l’heure, une première commande de 1 000 bouteilles a été réalisées par un député local, dans le but de les commercialiser ensuite dans les boutiques et autres échoppes touristiques du village.

Ce n’est pas la première fois que le Sikkim se distingue de la sorte. Faisant figure de pionnier en matière d’écologie, l’État est en effet engagé dans al lutte contre les déchets plastiques depuis plus de 20 ans.