VIDÉO - en pleine fusillade, un couple et un père de famille plaquent le tireur au sol et sauvent de nombreuses vies

Bouton whatsapp

À Kansas City, la parade pour célébrer la victoire des Chiefs au Super Bowl a viré au drame lorsque plusieurs personnes ont échangé des coups de feu. La fusillade a été stoppée par le geste héroïque de plusieurs personnes, dont un couple et un père de famille, qui ont plaqué l’un des tireurs.

Ça devait être un jour de fête, mais il a été transformé en cauchemar. Ce mercredi 14 février, la ville de Kansas City était en effervescence pour la parade célébrant la victoire des Chiefs au Super Bowl.

Malheureusement, plusieurs individus ont commencé à tirer, touchant les fans présents de façon totalement arbitraire. Le bilan fait état d’une femme décédée, pour laquelle une cagnotte a été ouverte en soutien à sa famille, et de 21 personnes blessés, dont neuf enfants. Trois personnes ont été interpellées au total après la fusillade déclenchée par un "différend" selon la police.

Le bilan aurait pu être plus lourd sans l’intervention d’autres personnes, notamment Trey et Casey Filter, ainsi que Paul Contreras, trois fans de l’équipe de NFL. Sur plusieurs vidéos diffusées par les médias, on peut voir un des tireurs tenter de fuir à travers la foule et et finir par être plaqué au sol par plusieurs individus.

Interrogés par Chris Cuomo, présentateur télé sur News Nation, Trey et Casey, parents de deux garçons, se sont confiés sur leur geste. Au début, les coups de feu ont été confondus avec des feux d’artifice, dans cette ambiance de parade et de célébration. Puis, des gens ont commencé à courir, à l’instar du tireur, croisant alors la route de Trey et Casey, ainsi que d’un autre homme, Paul Contreras, également père de famille : “On a fait ce qu’on sentait nécessaire à ce moment-là”.

Tels des défenseurs de football américain, sport dont ils sont fans, Trey et Paul ont plaqué le tireur et ont réussi à le neutraliser en attendant que les policiers arrivent. De son côté, Casey a même réussi à récupérer l'arme de l'assaillant, lâchée au sol pendant le plaquage.

Un plaquage digne du foot américain

L'autre héros, Paul Contreras, 46 ans, s’est confié à la chaîne KETV : “Un gars criait en disant ‘arrêtez-le, plaquez-le’. Il courait à peine. Et j’entends ce type huler alors je me dis ‘Ok je suis là’. Je n’ai pas réfléchi, c’est juste une réaction. Je n’ai pas hésité, je l’ai fait”.

Venu du Nebraska avec sa famille, le père a été identifié grâce à la vidéo de sa fille Alyssa, 23 ans, qui a filmé le plaquage : “Mon père et un autre bon Samaritain ont couru, sauté et ont simplement plaqué le deuxième assaillant”.

Le quadragénaire tente alors de rembobiner son intervention : “Alors que je le plaquais, j’ai vu qu’une arme était tombée de sa main ou de sa manche, parce qu’il portait une longue veste. Quand j’ai vu l’arme tomber par terre, je me suis dit qu’il fallait mettre au sol ce type. Cela semblait avoir duré une éternité, mais c’était probablement 30 secondes, de devoir le maintenir au sol”.

Par leur geste, ils ont certainement sauvé beaucoup de vies car nul ne sait quand les tireurs auraient cessé la fusillade. Au total, la police a arrêté trois personnes en lien avec les tirs survenus lors de la parade, ce qui pourrait ressembler à un règlement de comptes en public ayant très mal tourné.


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef