66% des Françaises favorables à la création d'un congé menstruel au travail, selon un sondage

Bouton whatsapp

Et si l’on mettait en place un congé menstruel en France ? Selon un sondage Ifop, 66% des femmes y seraient favorables et 64% d’entre elles seraient prêtes à l’utiliser.

Quand on est une femme, avoir ses règles quand on travaille n’est pas toujours facile. Les règles sont parfois la source de vives douleurs et peuvent empêcher les femmes de travailler correctement puisqu’elles peuvent provoquer des maux de ventre insupportables et une grande fatigue.

En période de règles, il peut être difficile de se tenir debout, d’être concentrée, de participer à une réunion et d’effectuer des déplacements professionnels.

Crédit photo : iStock

Selon une étude réalisée par l'IFOP à la demande d'EVE AND CO, 53% des salariées françaises souffrent de règles douloureuses et 35% d’entre elles sont affectées par leurs règles au travail, dont une part importante de manageuses. Pour aider les femmes, certaines entreprises ont mis en place un congé menstruel, mais ce système est loin d’être appliqué partout en France.

Pour connaître l’avis des principales intéressées sur le sujet, l’Ifop a réalisé un sondage pour le fabricant de coupes menstruelles Eve-And-Co. Pour cela, 993 femmes âgées de 15 ans ou plus ont été interrogées.

66% des femmes pour le congé menstruel

D’après les résultats de l’étude, 66% des Françaises seraient favorables à la mise en place d’un congé menstruel dans les entreprises, et 64% seraient prêtes à l’utiliser. Selon les femmes interrogées, une entreprise qui proposerait un congé menstruel serait également plus attrayante à leurs yeux.

Concrètement, le congé menstruel permettrait aux femmes souffrant de règles douloureuses de prendre un ou deux jours de repos par mois.

« Ce congé est considéré comme une solution qui peut compenser les moments de faiblesse et les réelles difficultés liées aux menstruations, notamment par celles qui sont, ou ont été, victimes de moqueries, ainsi que par les femmes dont les règles sont très douloureuses », a expliqué Louise Jussian, chargée d’études à l’Ifop.

Crédit photo : iStock

En plus des douleurs, certaines femmes ont affirmé subir des moqueries ou des remarques de la part de leurs collègues masculins. Avec un congé menstruel, elles auraient la possibilité de se reposer sans subir les critiques et le jugement de leur entourage professionnel.

Un tabou encore existant

En France, bien que le congé menstruel ne soit pas inscrit dans le Code du travail, toutes les entreprises peuvent choisir de le mettre en place si elles le souhaitent. C’est déjà le cas dans certaines sociétés, même si ce concept est encore loin d’être généralisé.

Les règles restent un tabou dans de nombreuses entreprises car 92% des femmes interrogées affirment n’avoir jamais osé parler de leurs règles à leur employeur, et 72% pensent qu’elles ne le feront jamais. Des chiffres qui prouvent qu’il existe bien une certaine appréhension à parler de ses menstruations, et ce même si l’employeur est une femme.

Dans certains pays, le congé menstruel fait partie de la loi. C’est le cas au Japon, en Indonésie ou encore en Zambie. En Europe, seule l’Espagne a proposé un projet de loi à ce sujet en mai dernier.

Source : EVE AND CO
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter