Disneyland Paris s'excuse d'avoir refusé l'accès de leur activité « Princesse d'un jour » à un petit garçon

Par
2 804
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une mère britannique s’est révoltée contre le parc Disneyland Paris ! Dans une lettre ouverte publiée sur son blog et sur Facebook, le 29 août dernier, adressée au parc d’attractions, elle a critiqué le fait qu’on refuse à son petit garçon de 3 ans, nommé Noah, le droit de participer à une activité où les enfants sont déguisés en princesse.

Hayley McLean-Glass explique sur son blog que le rêve de son fils n’a pas pu se réaliser. Au cours des dix derniers mois, la famille s’est rendue deux fois dans le parc, et entre-temps, son fils est devenu fan des princesses Disney, que ce soit Raiponce, Belle, Cendrillon ou sa préférée Elsa, de « La Reine des neiges » : « Nous avons dépensé une petite fortune à Disney. Noah porte sa robe adorée d'Elsa toute la journée, tous les jours. Il refuse même de la retirer lorsqu'il doit aller au lit ». Elle a alors décidé de lui offrir l’activité « Princesse d’un jour », pour qu’il puisse se fondre dans son personnage préféré avec un déguisement, un maquillage, une coiffure et une photo en souvenir de cette merveilleuse journée.

Crédit photo : Disneyland Paris

Cependant tout ne s’est pas passé comme prévu… Lors de la réservation, la mère s’est vue refuser l’activité : « À ce jour, il n’est pas possible de réserver 'Princesse d’un jour' pour un garçon ». L’incompréhension était totale pour la mère, d’autant plus qu’on lui proposait à la place un pack avec comme thème les princesses pour 300 €.

Crédit photo : sparklesandstretchmarks

Comme elle l’explique, si une petite fille veut être un super-héros ou un Jedi, elle peut l’être. Cependant, si un petit garçon veut être une princesse, il ne peut pas : « Je ne suis pas sûre du raisonnement derrière votre décision, comme vous ne l’avez jamais expliqué, vous avez juste dit qu’il n’avait pas le droit de s’inscrire parce que c’est un garçon. De quoi avez-vous peur ? Qu’est-ce qui arrive, en fait, si un garçon porte une robe ? Il va s’enflammer ? Il va grandir et être *quelle horreur* GAY et je pourrais vous poursuivre en justice à cause de cela ? ».

Crédit photo : sparklesandstretchmarks

Fortement relayée, l’histoire est allée jusqu'aux oreilles du groupe Disneyland Paris, qui a exprimé ses regrets à la mère et indiqué que l’activité est désormais ouverte à tous. En effet, le descriptif indique : « le vœu de tout enfant » et non plus « le vœu de toute petite fille ». Le groupe a expliqué à ITV News que c’est un : « incident isolé qui ne reflète pas la politique ou les opinions de Disneyland Paris. Bien sûr que les garçons et les filles peuvent profiter de l’expérience "Princesse d’un jour"».

Crédit photo : sparklesandstretchmarks

Elle a reçu entre-temps de nombreux commentaires négatifs et insultes en tout genre, mais explique que de tels jugements sont ridicules, notamment parce que son fils est jeune et n’a aucune idée que des points de vue aussi dépassés peuvent encore exister : « Si cela permet à ne serait-ce qu’une personne de changer ses opinions archaïques au sujet des petits garçons ayant le même droit de se déguiser en princesses que les petites filles l’ont de se déguiser en chevaliers, alors ça valait complètement tout le stress et les insultes ».

Crédit photo : sparklesandstretchmarks

L'activité étant désormais ouverte à tous, il s’agit d’une victoire personnelle pour la mère, le petit Noah et pour tous les petits garçons désirant vivre cette expérience. Comme elle le dit si bien sur son blog en reprenant la citation de Walt Disney : « Si tu peux le rêver, tu peux le faire ».

Activité
Commentaires