Durant 100 jours, cet illustrateur a dessiné le portrait de ses amis et de parfaits inconnus en échange de leurs secrets

Par
5 082
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Avoir votre portrait illustré en échange d’un secret cap ou pas cap ? C’est en tout cas le défi que s’est lancé l’illustrateur philippin Terence Eduarte en proposant à des amis et des inconnus du monde entier, de faire leur portrait en échange de leur secret les plus profonds.

Durant 100 jours, Terence Eduarte a dessiné le portrait des amis et des inconnus du monde entier en échange de leurs secrets. Sur le site de l’illustrateur, il vous suffit d’appuyer sur n’importe quel portrait pour que les secrets se révèlent à vous.

À travers ces hommes et ces femmes, vous découvrirez des secrets pleins d’espoirs mais aussi de terribles blessures qui rendent ces “100 jours de secrets” l’une des expériences les plus émouvantes qu’internet a pu offrir ces dernières années.

1- "J'ai brûlé la note de suicide que j’ai écrite il y a un mois. Aujourd'hui est un bon jour."

Crédit photo : trnz

2- " J’ai dit à mon fils, pas encore né, que je n'étais pas prête pour recevoir son amour. Le lendemain, j'ai fait une fausse couche."

Crédit photo : trnz

3- "C'était mon 28ème anniversaire la semaine dernière et personne ne s'en est rappelé. Pas un seul coup de fil ou textos de mes amis et ma famille. Donc je me suis levée le jour suivant, je me suis assise à l'extérieur de ma maison et j'ai pleuré discrètement. Mon chien est venu et a commencé à pleurer aussi. C'est la plus belle chose que quelqu'un ait jamais faite pour moi."

Crédit photo : trnz

4- "Je vérifie toujours si mes amis vont bien mais les gens me demandent rarement comment je vais"

Crédit photo : trnz

5- "Souvent, je me sens seule même si je suis avec mes amis. J'ai l'impression d'être une pièce rapportée lorsqu'on est ensemble."

Crédit photo : trnz

6- "Je fais tout ce qui est en mon possible pour rendre les gens heureux parce que je sais ce que c'est de se sentir absolument inutile. Je ne veux pas que quelqu'un d'autre se sente comme ça."

Crédit photo : trnz

7- "Je joue dans une pièce où ce mec doit faire comme s’il était secrètement amoureux de moi. Mais quand la pièce se termine, nous revenons à la réalité où je suis secrètement amoureuse de lui."

Crédit photo : trnz

8- "Ca va faire bientôt deux ans et demi mais je ne peux toujours pas dire à ceux qui sont autour de moi que je suis séropositif. Alors au lieu de me concentrer sur ce que je ne peux pas faire, je suis devenue volontaire pour aider à changer la stigmatisation du VIH"

Crédit photo : trnz

9- "Je veux demander à ma demi-sœur si notre père l'a déjà touché lorsque nous vivions sous le même toit. Ou étais-je la seule victime ?"

Crédit photo : trnz

10- "Ça craint de se sentir sans importance. Je sais que tu ne dois rien attendre des gens mais ça fait mal de voir qu'ils ne viennent vers toi que lorsqu'ils ont besoin de quelque chose. Ils se souviennent seulement de moi, pas pour moi, mais pour quelque chose qu'ils pourraient gagner."

Crédit photo : trnz

11- "J'ai voulu rendre visite à ma grand-mère à l'hôpital mais c'était loin et j'ai été paresseux. Le lendemain, elle est décédée."

Crédit photo : trnz

12- "Je dis aux gens que ma mère est morte d'un cancer alors qu'elle est morte d'une cirrhose due à son alcoolisme. Je ne veux pas que les gens pensent qu'elle était une mère horrible. On était proches peu importe comment l'alcool pouvait la transformer parfois."

Crédit photo : trnz

13- "J'ai perdu mon sourire il y a longtemps. Maintenant, je vais partout en espérant que personne ne remarque que ce n'est plus mon sourire."

Crédit photo : trnz

14- "J'ai été drogué et violé par quelqu'un que je connaissais et je n'arrive pas à le dire de peur d'être blâmée. Mais ces jours-ci, je ne peux pas m'aider mais je me blâme moi-même."

Crédit photo : trnz

15- "J’ai écrit des lettres à ma petite amie tous les jours. Tous les jours, jusqu'à ce que le cancer du poumon me la prenne"

Crédit photo : trnz

16- "J'ai été abusé lorsque j'avais 6 ou 7 ans. Je ne me souviens plus de l'âge exact mais je me souviens de ce que mon violeur a fait. Il dessinait des corps nus, m'a montré où toucher et m'a fait toucher les choses... choses dont je ne veux pas me souvenir. Je ne savais pas que c'était mal jusqu'ici mais je suis reconnaissante de ne pas avoir été plus loin. Ça a eu un impact sur moi et je me suis toujours blâmé pour ça. J'ai eu des tocs après ça. Chacune de mes actions est répétée, ma routine se répète. Je lave à plusieurs reprises, verrouille et déverrouille les portes de façon répétée, je lis mes livres scolaires plusieurs fois. Je répète les mots 50 à 100 fois jusqu'à ce que je sois satisfaite. Il a tellement affecté ma vie, et personne ne savait pourquoi. Personne ne savait pourquoi."

Crédit photo : trnz

17- "J’ai créé une amie imaginaire comme mécanisme d'adaptation à ma dépression. Maintenant, je veux qu'elle disparaisse mais elle revient sans cesse."

Crédit photo : trnz

18- "J'ai été rejeté par mes amis parce qu'ils pensent que je suis gay. J'ai tenté de leur dire que je ne l'étais pas mais j'ai commencé à réaliser qu'ils avaient peut-être raison. Je suis perdu entre moi et notre amitié." 

Crédit photo : trnz

19- "J'aime penser le meilleur des gens mais je pense vraiment que la plupart des humains sont terribles."

Crédit photo : trnz

20- "Je pense constamment à ce que les autres peuvent penser de moi. Et je ne pense pas que ça soit sain"

Crédit photo : trnz

Si ces illustrations vous plaisent, vous pouvez voir le reste des confessions sur le site ou sur l'instragram de Terence Eduarte ! 

Stoppez tout, le trailer explosif de la saison 5 de Peakly Blinder est là !
Commentaires