Égaré dans la montagne, un enfant a été sauvé in extremis par un labrador policier dans les Pyrénées

Par
1 265
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Les fans de Lassie ou encore de Belle et Sébastien ne pourront qu’être admiratifs de l’histoire qui suit. Mardi 27 février 2018, un enfant a disparu dans les montagnes de Hautes-Pyrénées. Prisonnier de la nuit tandis que les températures étaient descendues aux alentours de -5°C, le petit ne doit son salut qu’au flair de Hoock, un labrador des services de police qui est parvenu à remonter jusqu’à lui grâce à son indéfectible flair.

Un labrador noir, similaire à Hoock, traversant une rivière. Crédit photo : dezy / Shutterstock

Tout a commencé avec l’intrépidité d’un jeune garçon. Âgé de dix ans, en vacances avec son père et sa sœur dans les Hautes-Pyrénées, celui se promenait en leur compagnie sur le mont de Gez, s’élevant à 1097 mètres d’altitude. Lors de la descente, l’enfant échappe à la vue de sa famille, tandis qu’il se rue vers la voiture pour y arriver le premier. C’est alors qu’il se perd, plongeant ses proches dans l’angoisse et l’inquiétude une fois ceux-ci arrivés au véhicule à 15h30, et le petit hors de leur champ de vision.

Après l’avoir cherché sans succès pendant deux heures, le père de l’enfant égaré s’est résolu à appeler la police. Alors que la nuit tombait et que les chances de le retrouver s’amincissaient de minute en minute, l’hélicoptère et le chien de recherche se heurtaient à un retentissant échec. La température était descendue à -5°C, la situation s’aggravait de seconde en seconde. Finalement, Hervé Sarthe, CRS secouriste, se rend sur les lieux de la disparition avec son labrador noir, Hoock.

Image d'illustration d'un labrador noir, la même espèce que celle de Hoock, le chien policier. Crédit photo : Bilevich Olga / Shutterstock
L’homme se sert de vêtements de l’enfant en la possession du père pour faire renifler son odeur à son fidèle compagnon. Ni une ni deux, le chien file, et retourne sur les lieux déjà explorés par les équipes de recherche. Hervé lui intime de faire demi-tour. Mais le chien n’en fait qu’à sa tête, et refuse d’obéir à son maître. Ce dernier le laisse alors faire.

Et contre toute attente, le labrador découvre l’enfant dans une zone déjà visitée, étendu sur le sol, camouflé dans le paysage par ses vêtements, qui l’ont donc fait échapper à la vision des enquêteurs. Il est 22h30, l’enfant est en hypothermie à près de 300 mètres du sommet du mont de Gez. Transporté à l’hôpital, le jeune garçon a été mis hors de danger. Aujourd’hui, il va bien, et a pu retrouver sa famille, grâce à l’incroyable flair de l’animal, plus efficace que la vue des hommes.

Des milliers d'espèces saisies lors d'un vaste coup de filet contre des trafiquants d'animaux sauvages
Source : Le Parisien
Chien Policier Enfant Sauvetage
Commentaires