Égypte : les promenades à dos de chameaux, de chevaux et d'ânes désormais interdites autour des pyramides de Gizeh

8 414partages

Jusqu'à présent, les touristes pouvaient se promener à dos de chameaux, chevaux et ânes aux pyramides de Gizeh, en Égypte. Cette pratique est désormais interdite, pour préserver la santé des animaux et ne plus les maltraiter.

Autour des pyramides de Gizeh et des sites archéologiques d'Égypte, il était possible de se promener à dos d'animaux. Les touristes pouvaient monter sur des chameaux, des chevaux ou des ânes pour contempler le paysage. Mais le ministère égyptien du tourisme a annoncé que cette pratique était désormais interdite.

Les animaux étaient maltraités

Exploités, les chevaux, chameaux et ânes vivaient dans des conditions déplorables et étaient victimes de maltraitance. En effet, ils étaient obligés de porter sur leur dos des touristes toute la journée, dans une chaleur étouffante. Ils n'avaient pas d'eau, pas de nourriture et aucune ombre.

Crédit photo : AlexAnton / Shutterstock

À cause de ces mauvaises conditions de vie, les animaux glissaient et tombaient souvent au sol. Pour qu'ils se relèvent, ils étaient roués de coups et finissaient totalement épuisés. L'association Peta, une organisation de protection animale, a montré des images de cette maltraitance.

« Les vidéos montrent des propriétaires à Gizeh battant violemment une jument qui s'était effondrée sur le côté alors qu'on l'obligeait à tirer une calèche. Elle était gravement blessée par sa chute, mais ils ont continué de la battre jusqu'à ce qu'elle se soit relevée », a déclaré la structure.

Des bus et des voitures électriques

Les actions de Peta ont poussé un demi-million de personnes à envoyer des lettres au ministère égyptien, afin de mettre fin à la souffrance des animaux. Leurs demandes ont finalement été prises en compte, et les bêtes ne seront plus exploitées.

Crédit photo : Ihor Bondarenko / Shutterstock

Pour remplacer les animaux, les touristes pourront dorénavant circuler à bord de voitures ou bus électriques.

« La maltraitance des animaux n'a pas sa place dans les majestueuses destinations touristiques égyptiennes. Bien que cette décision n'interdise pas toutes les promenades d'animaux partout dans le pays, nous sommes ravis de savoir que des voiturettes et des bus électriques seront utilisés pour transporter des touristes à l'avenir », a déclaré l'association Peta.

L'organisation ne s'arrête pas là puisqu'elle aimerait que d'autres pays arrêtent eux aussi les promenades touristiques. En Grèce, les ânes transportent des visiteurs toute la journée, et sont attachés en plein soleil et sans eau lorsqu'il n'y a personne.

Source : Peta
Plus d'articles