Cambodge : les balades à dos d'éléphants interdites à Angkor dès début 2020

48 035partages

Jugées cruelles, les balades à dos d’éléphants seront donc interdites sur le site à partir de début 2020.

Le site archéologique d'Angkor est la principale attraction touristique du royaume. Ces temples, fierté nationale au point d’être présents sur le drapeau cambodgien, sont un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’une des activités phares sur place étant les balades à dos d’éléphants autour des temples antiques.

Ces pratiques sont vivement critiquées depuis des années par certains, et c’est désormais officiel, les autorités cambodgiennes vont mettre fin à cette forme de tourisme.

En effet, comme l’a déclaré Long Kosal, porte-parole de l'autorité de gestion d’Angkor à l’AFP, “l'utilisation des éléphants à des fins commerciales n'est plus appropriée".

L'autorité d'Apsara, l'agence gouvernementale qui supervise le site archéologique d'Angkor, souhaite dorénavant proposer d’autres attractions sans ces pachydermes, qui eux, vont regagner leur habitat naturel.

 Éléphant dans son habitat naturel, crédit : Bundit Jonwises/ shutterstock

De plus, les 14 éléphants présents sur le site sont pour certains âgés et en mauvais santé. En effet depuis 2001, des randonnées et des spectacles sont données pour les visiteurs. Et ce, au point d’épuiser les éléphants.

Un cas tragique était survenu en 2016, comme nous l’avions évoqué alors, lorsque l’un d’entre eux était mort d’épuisement. La pauvre bête s’était tout bonnement effondrée après avoir transporté des touristes pendant 45 minutes sous un soleil de plomb.

L’arrêt de ces pratiques est une grande victoire pour les associations de défense des animaux qui dénonce le dressage, parfois brutal, des jeunes éléphants et de leur charge de travail excessive depuis des années. Une pétition change.org avait également était lancée pour que le tourisme à dos d’éléphants devienne illégal.

Bonne nouvelle pour eux, la transition est en cours. Cinq des quatorze pachydermes ont déjà quitté les temples et les autres vont suivre progressivement jusqu’à la fin de l'année. Ils vont ainsi être transférés dans une forêt à une quarantaine de kilomètres. C'est une page qui se tourne pour le tourisme cambodgien.

 Balade de touristes à dos d'éléphant, crédit : Geet Theerawat/ shutterstock

Source : Daily Mail
Plus d'articles
Dernières news