Atteinte de schizophrénie, elle décide d'illustrer ses hallucinations pour faire face à ses troubles mentaux

Par
9 100
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Elle se prénomme Kate et renferme, derrière son visage d’ange et son âme d’artiste, une schizophrénie à laquelle elle tente de faire face grâce à ses illustrations.


C’est sur Bored Panda que la jeune femme a choisi de faire partager ses créations en se confiant sur sa maladie. À 17 ans, elle a été diagnostiquée comme schizophrène… un diagnostic qui lui a ouvert son esprit artistique : « J’ai toujours été une artiste, mais je ne réalisais pas ce que ça voulait dire jusqu’à ce que ma maladie apparaisse. Je méprise le terme de « maladie mentale » car cela implique que je suis une personne fondamentalement brisée et corrompue ».

Instagram / awkwardapostrophe

En acceptant sa schizophrénie, elle comprend totalement ce qu’elle dessine et veut montrer, à travers ses illustrations, qu’elle parvient parfaitement à vivre avec cela. Cela l’aide également à casser les stéréotypes « hollywoodiens » sur ce qu’est réellement la schizophrénie.

On vous fait découvrir quelques-unes de ces créations ci-dessous, avec ses explications de ce qu'elles représentent :


1 – «J'hallucine sur des insectes assez souvent, et ma dépression me fait sentir insignifiant comme une mouche. Ces dessins d'insectes représentent ma maladie»

Instagram / awkwardapostrophe


2 – «Mon estime de moi-même est au plus bas, je me sens insignifiante. Je rêve toujours de pouvoir me téléporter dans une personne plus belle»

Instagram / awkwardapostrophe


3 – «Voilà à quoi mes yeux ressemblent parfois, avec plus de cercles et de couleurs»

Instagram / awkwardapostrophe


4 – «Ceci est un autoportrait. J'ai regardé dans le miroir et mes yeux ont fait ça. Je l'ai peint»

Instagram / awkwardapostrophe


5 – «Dans mes hallucinations, j'entends des voix, des effets sonores, des bruits aléatoires et je vois souvent des insectes, des visages et des yeux desincarnés»

Instagram / awkwardapostrophe


6 – «J'ai des émotions intenses, et j'entends des voix qui me disent de mettre le feu à des trucs»

Instagram / awkwardapostrophe


7 – «Voici Birdie, elle chante des mélodies»

Instagram / awkwardapostrophe

8 – «Je dessine mes hallucinations, cela m'aide à les affronter»

Instagram / awkwardapostrophe


9 – «Ici, c'est un exemple d'yeux desincarnés que je vois. Ils font surface sur des monticules ou des masses, sur mes murs ou sur le sol. Ils se déforment et bougent»

Instagram / awkwardapostrophe


10 – «L'organisation, la communication, la paranoïa, la dépression, l'anxiété et gérer mes émotions sont mes plus grandes luttes»

Instagram / awkwardapostrophe


11 – «Celui-là rampe sur mon plafond, faisant des bruits cliquetants, ou je le vois ramper en sous-terrain»

Instagram / awkwardapostrophe

Si ces illustrations vous ont touché, on vous suggère d’aller faire un tour sur sa page Instagram.


Troublants ces dessins, n’est-ce pas ?

Source : Bored Panda
Artiste
Commentaires