Elle oublie l'unique exemplaire de sa thèse dans un train, son père lance un avis de recherche

Par
10 279
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce samedi 30 mars, une doctorante a oublié son sac à dos dans le train reliant Bordeaux à Nîmes. Un sérieux problème pour elle puisqu’il contenait sa thèse de doctorat, qui représente des années de travail. Son père a lancé un appel à l’aide sur les réseaux sociaux dans l’espoir de le remettre la main dessus.

Si le sac a été perdu samedi, ce n’est que depuis hier que le père de l’étudiante a décidé de faire appel à la mobilisation sur les réseaux sociaux, précisant que sa fille se serait bien passée de cet appel à l’aide.

Cependant, à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Dans ce sac à dos noir, de marque Nike, se trouve un ordinateur blanc de la marque HP dont un angle de l’écran est cassé. C’est dans cet ordinateur que se trouve le seul exemplaire sauvegardé de sa thèse de doctorat sur la conservation et la restauration des œuvres.

« Dans l’ordinateur, il n’y a que des documents qui concernent son travail, et beaucoup de photos. Malheureusement, Julie n’a aucune copie. (…) Et pour réécrire une thèse de 300 pages, ce n’est pas gagné. »

L’angoisse est donc bien réelle pour cette jeune doctorante qui voit là des années de travail disparaître. Son père confirme que sa fille est «très stressée» et que pour le moment, ils n’ont reçu que des messages d’encouragement mais «aucune nouvelle du sac à dos». La SNCF a rapidement relayé l’appel à l’aide.

Elle lance un appel pour retrouver l’unique exemplaire de sa thèse, oublié dans le train. Crédit photo : Shutterstock / Eo naya

Le sac a été oublié dans le train parti de Bordeaux, samedi 30 mars à 16h30, ralliant Nîmes dans la soirée à 21h30. Le sac n’a pas été rapporté auxobjets trouvés de la gare de Nîmes. Si jamais vous avez retrouvé l’appareil, ou si vous avez la moindre information, vous pouvez contacter la jeune femme au 06 44 13 19 32.

Train Bordeaux Nîmes
Commentaires