En 2024, l'homme aura posé le pied sur Mars, d'après l'inventeur et milliardaire américain Elon Musk. Découvrez son projet fou !

Par
326
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Rien n’arrêtera Elon Musk, l’inventeur milliardaire et fondateur de SpaceX, qui projette la construction de navettes spatiales afin d’envoyer un million de personnes sur Mars.


Dite comme ça, l’idée paraît totalement farfelue, sortie de l’esprit d’un scénariste de science-fiction en quête de renommée. Mais non, il ne s’agit pas de cinéma ici mais d’une réalité qui pourrait bien arriver dans les décennies qui arrivent.


Déjà à l’initiative du projet Hyperloop, le train à la vitesse supersonique, Elon Musk continue d’élaborer des projets novateurs et futuristes. À 45 ans, le milliardaire a fait fortune avec la création de la plateforme numérique PayPal, mais aussi en tant que fondateur de Tesla Motors, constructeur automobile de voitures électriques sportives, et de SpaceX, la compagnie d’astronautique, spécialisée dans le vol spatial.

inverse.com


Aujourd’hui, le nouveau projet ambitieux de Elon Musk est d’établir une colonie sur la planète rouge. Pour cela, il a présenté un modèle de navette spatiale qui sera composée de cabines afin de transporter des volontaires, qui devront tout de même s’acquitter d’une somme de 200 00 dollars (soit un peu plus 178 100 euros) pour faire partie du voyage. Il s’agit des premiers prix annoncés mais Elon Musk souhaiterait progressivement abaisser le prix à 100 000 dollars (soit 89 000 euros).


« Nous devons aller avec des missions exploratoires jusqu’à la construction d’une ville » a-t-il soutenu devant des milliers de personnes lors du 67ème Congrès international de l’astronautique (IAC) à Guadalajara (Mexique).

Scott Free Productions


Pour étayer ses propos, il a présenté une vidéo dans laquelle ses projets sont illustrés sous forme numérique. Notamment, on y voit à quoi pourraient ressembler ces navettes martiennes et leur fonctionnement. Découvrez la vidéo ci-dessous :


Bienvenue sur mars


Elon Musk aborde donc l’initiative incroyable de mettre en place un réseau de transport interplanétaire à l’aide de fusées réutilisables, une base fabriquant du carburant sur Mars et un millier de vaisseaux en orbite qui transporteraient chacun 100 personnes. En outre, chaque vaisseau sera équipé d’un restaurant, de cabines, de jeux adaptés à l’absence de gravité (oubliez le bowling…) et des films.

Getty Images / Shutterstock / NASA / illustration by Dave Mosher / Business Insider


En effet, le milliardaire américain tient à ce que ces voyages soient « fun et excitants », ajoutant qu’il ne faut pas que ce soit « inconfortable et ennuyeux ». Ou comment allier l’agréable à l’utile. Pour que tout puisse être possible, Elon Musk reconnaît également la nécessité d’un « immense partenariat public-privé ». L’objectif final sera donc de pouvoir envoyer un million de personnes sur Mars via 10 000 voyages spatiaux dans une fenêtre temporelle située entre 40 et 100 ans.

Scott Free Productions


Avant cela, il sera nécessaire d’envoyer une puissante fusée dans l’espace qui comportera des millions de tonnes de matériel et d’approvisionnement. Elon Musk a annoncé que sa compagnie travaillait actuellement à la construction d’une « version élargie du Falcon 9 », le vaisseau actuel de SpaceX, capable de se poser verticalement. Dans son style optimiste, Elon Musk a avancé la possibilité d’envoyer les premiers humains dans les dix prochaines années, c’est-à-dire en 2026, voire 2024. D’ici là, la première mission concernera des sondes spatiales, appelées « Red Dragons », qui seront envoyées à partir de 2018.

Scott Free Productions


Évidemment, Elon Musk et SpaceX ne sont pas les seuls à avoir cette ambition des hommes sur Mars puisque la NASA avait déjà annoncé son désir de faire de même pour la décennie 2030.


Après la conquête spatiale durant la Guerre Froide entre les États-Unis et l’URSS, avec la Lune en ligne de mire, ce sont maintenant deux compagnies américaines qui lorgnent la planète Mars. Et dans les années à venir, on ne serait pas étonnés de voir d’autres pays, comme la Chine ou la Russie, tenter le pari martien.

Manger tout en s'amusant c'est possible, et cet artiste le prouve en créant des mises en scène étonnantes avec son assiette !
Source : IFL Sciences
Commentaires