Du jour au lendemain, elle a quitté tout ce qui la reliait à sa vie citadine pour vivre seule dans la forêt et en totale autonomie

Par
163
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Il y a 17 ans, Emma Orbach a pris une décision incroyable qui a changé sa vie à jamais. Elle a abandonné son mode de vie citadin pour vivre en totale autonomie au milieu de la forêt.


Pourtant, ce choix de vie ne fait pas d’elle un ermite asocial, bien au contraire… En 1999, elle décide de s’installer dans une forêt du Pays de Galles dans une maison qu’elle a elle-même construite avec du bois, de la paille et de la boue. Une maison qui ne lui coûte que 800 euros.

Barcroft TV


En s’aménageant un potager et en élevant des poules et des chèvres, elle a tout ce dont elle a besoin pour se nourrir. Quant à l’eau, une source se situe tout proche de chez elle et son chauffage se fait au feu de bois. En bref, elle vit de façon totalement autonome et lorsqu’elle a besoin de se déplacer, elle se sert de ses chevaux.

Barcroft TV


Le seul élément qui la rattache à la société est la taxe mensuelle de 63 euros qu’elle doit pays auprès de la mairie dont elle dépend. Pour pouvoir s’acquitter de cette taxe, elle se mue en hôtelière pour les citadins souhaitant se faire un petit week-end en pleine nature. Les visiteurs lui donnent ce qu’ils veulent en retour, et peuvent se montrer parfois généreux. De son côté, si Emma Orbach s’est éloignée de la ville, elle garde néanmoins de très bons rapports sociaux avec les gens.

Barcroft TV


Comme elle l’explique auprès de Barcroft TV, elle ne supportait plus les contraintes de la vie citadine, avec l’omniprésence de la lumière et du bruit, de la pollution et des règles sociales. Désormais, ses journées sont rythmées par le soleil.

Barcroft TV


Elle montre surtout qu’il est tout simplement possible de vivre tranquillement au milieu de la nature, et que ce mode de vie peut être une alternative à ceux qui ont marre de vivre en communauté. Pour cela, il suffit de choisir un endroit qui permet cela (source d’eau proche, terre cultivable, etc.…).

Un bracelet GPS vibrant pour guider les aveugles s'apprête à sortir fin juin !
Source : Barcroft TV
Nature Forêt
Commentaires