Au large de la Californie, une décharge sous-marine gigantesque a été découverte lors d'une exploration scientifique

893partages

Au large des côtes de la Californie, des scientifiques ont mené une expédition sous-marine et ont découvert une immense décharge, contenant 27 000 barils de pesticide et plus de 100 000 débris.

En 2011, un scientifique s’est aventuré dans une expédition sous-marine aux larges des côtes californiennes, entre Los Angeles et l’île Santa Catalina. À cet endroit, le chercheur a trouvé une soixantaine de barils industriels sous l’eau. Des analyses ont également montré que la zone contenant des taux élevés de produits chimiques.

Du 10 au 24 mars dernier, une nouvelle équipe de scientifiques de la Scripps Institution of Oceanography est retournée dans cette décharge. Une surface grande de 145 km a été analysée grâce à deux véhicules sous-marins, et les chercheurs ont pu faire une cartographie du lieu, pour comptabiliser le nombre de déchets présents.

27 000 barils de pesticide DDT dans la décharge

Les résultats des analyses des scientifiques sont beaucoup plus importants que ce qu’ils imaginaient. Au total, la décharge sous-marine contiendrait 27 000 barils de pesticide DDT. Cet insecticide a été utilisé pendant des années, avant d’être considéré comme nuisible pour l’environnement et interdit en 1970.

Crédit photo : David Valentine / UC Santa Barbara / RV Jason

Pendant une trentaine d’années, le bassin sous-marin aurait été utilisé pour rejeter les déchets, notamment par la Montrose Chemical Corporation of California, le principal producteur d’insecticide DDT du pays. Au total, la compagnie aurait relâché des centaines de tonnes de pesticide dans les égouts.

La décharge sous-marine contiendrait 100 000 débris

En plus des barils, 100 000 débris ont été retrouvés. Au total, plus de 90% de la zone étudiée serait couverte de déchets. En se dégradant au fil du temps, les barils et les débris pourraient devenir très dangereux et représenter une vraie menace pour l’environnement.

« Alors que ces barils perdent potentiellement leur fonction de contenant, les matières qu’ils contiennent vont s’échapper dans l’environnement et dans la chaîne alimentaire. Maintenant que nous avons cartographié cette zone avec une très haute résolution, nous espérons que les données nous informeront sur le développement de stratégies pour faire face aux impacts potentiels de cette décharge », a déclaré Eric Terril, directeur du Marine Physical Laboratory, qui a dirigé l’expédition.

Crédit photo : David Valentine / UC Santa Barbara / RV Jason

Les scientifiques souhaitent maintenant faire d’autres analyses sur leurs résultats, afin d’en savoir plus sur ces déchets pour connaitre ce qu’ils contiennent et leur niveau de dangerosité.

Source : Géo
Plus d'articles
À lire aussi