L'équivalent de 100 milliards d'euros en or retrouvés dans l'épave d'un navire de guerre russe ayant coulé en Corée du Sud il y a 113 ans

Par
1 265
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Les histoires de trésors vous passionnent  ? Celle-ci devrait vous réjouir  ! Le 14 juillet 2018, en Corée du Sud, non loin de l’île d’Ulleungdo, une équipe de chercheurs sud-coréens aurait découvert, à environ 430 mètres de profondeur, le navire de guerre russe Dmitrii Donskoi, coulé en 1905 lors de la bataille de Tsushima. Et à son bord, les chercheurs de Shinil Group seraient tombés sur… un formidable trésor constitué de 200 tonnes de lingots et de pièces d’or, d’une valeur d’au moins cent milliards d’euros  !

Wikipédia

Environ 112 milliards d’euros, telle serait la valeur du butin retrouvé dans l’épave du Dmitrii Donskoi, un navire de guerre russe mis en service en 1883, et coulé du côté de la Corée du Sud par les Japonais en 1905, au cours de la bataille navale de Tsushima. Disparu depuis 113 ans, le bateau aurait été trouvé à 430 mètres sous les mers par des chercheurs britanniques, canadiens, et coréens du Shinil Group il y a quelques jours, des chercheurs qui auraient eu en plus le bonheur de découvrir son butin constitué de milliers et de milliers de lingots et de pièces d’or.

Seulement, ce n’est pas parce que l’on trouve un trésor que l’on a le droit de le garder dans son intégralité. La moitié du butin sera reversée à la Russie, d’où provient le croiseur vieux de plus d’un siècle, tandis que 10 % du butin reviendra à l’île d’Ulleungdo pour développer son activité touristique et construire un musée en l’honneur du Dmitrii Donskoi… si cette découverte se révèle vraie.

Wikipédia

Beaucoup doutent en effet de la véracité de l’information, soupçonnant un bluff de la part du groupe Shinil. Le croiseur aurait, selon les chercheurs de l’entreprise, transporté en 1905 l’intégralité de l’argent russe utilisé pour la guerre russo-japonaise, ce qui constitue une stratégie déraisonnable, pour ne pas dire insensée. Transporter autant d’argent sur un seul navire au lieu de le dispatcher pour davantage le sécuriser relève de la folie pure, surtout en temps de guerre.

Le Figaro relève également que deux autres entités auraient découvert l’épave bien avant Shinil, respectivement en 2001 et 2003, photos à l’appui en guise de preuves. Le Shinil Group, créé récemment, et qui ne compterait que 90 000 dollars de capital, souhaiterait lancer sa propre cryptomonnaie en s’appuyant sur un trésor dont la preuve de l’existence n’a pas encore été apportée, d’autant que le Dmitrii Donskoi ne sera pas sorti de l’eau avant le mois d’octobre de cette année.

Vaste canular pour se faire connaître et lancer sa cryptomonnaie, ou trésor gargantuesque déniché par une nouvelle entreprise  ? Affaire à suivre !

Déguisé en Batman, il parcourt les États-Unis pour sauver les animaux abandonnés de l'euthanasie
Source : Le Figaro
Trésor Bateau Guerre épave
Commentaires