En Corrèze, une association achète une forêt à l'aide de dons pour éviter son déboisement

8 593partages

En Corrèze, l’association écologiste Faîte et Racines s’est mobilisée contre l’exploitation industrielle des forêts. En janvier dernier, elle a lancé une campagne de financement participatif pour acheter et sauver une parcelle de 8 hectares. En quatre mois, l’objectif a été atteint.

Une association en Corrèze a lancé une cagnotte en ligne pour financer l’achat d’une petite forêt de 8 hectares entre Tulle et Argentat. Plus de 49 000 euros ont pu être récoltés entre janvier et avril 2019, pour la plus grande surprise d’Alexandre Prisme, membre de l’association Faîte et Racines : « Nous sommes agréablement surpris. Nous n'avions aucune idée de ce que cet appel aux dons allait donner », rapporte France 3.

Une association achète une forêt à l’aide de dons pour éviter son déboisement. Crédits photo : Faîte et Racines / Hello Asso

Les dons se sont multipliés de toute part. « Les deux premiers mois, 10 % des Corréziens ont mis la main à la poche. Nous avons reçu des sommes de toute la France et de particuliers vivant aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande ou encore en République tchèque. C’est la magie d’internet ! Un Français a même versé 4 000 € pour préserver cette forêt », explique Alexandre Prisme dans Le Parisien.

L’association Faîte et Racines est particulièrement engagée contre la multiplication des coupes rases. Une pratique légale, souvent soumise à autorisation, où des parcelles de forêt sont rasées car les arbres arrivent à maturité pour être exploités. « En Corrèze, les coupes rases se multiplient. Les groupements forestiers abattent de 1 à 4 hectares d’un coup pour des raisons économiques à court terme sans se soucier des conséquences », assure Alexandre Prisme.

Crédits photo : Faîte et Racines / Hello Asso

Selon l’Office national des forêts (ONF), le propriétaire est engagé à repeupler le terrain, soit par plantation, soit par régénération naturelle. Pourtant les coupes rases ne font pas l’unanimité. D’après certains riverains, elles endommagent le terrain et appauvrissent les sols. « Le sol a été détruit par les engins, ça ne peut pas repousser comme ça », déplore Guy, un riverain interrogé par France 3.

L’association espère poursuivre sur sa lancée en achetant d’autres parcelles. Avec cet engagement, elle compte surtout lutter contre le déboisement et militer pour une gestion plus durable des forêts.

Source : France 3
En vidéo : « Be Together. Not the Same », la pub d'Android montre qu'on peut être amis et différents
Plus d'articles
Dernières news