En Écosse, à Edimbourg, un nouveau village conçu pour les sans-abri a vu le jour

Par
1 614
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À Edimbourg, la solidarité a porté ses fruits et a permis la création d'un village à part entière dans lequel se trouveront onze maisons, qui ouvriront leurs portes à des sans-abri. Une belle initiative qui tend à donner aux sans-abri la motivation de se réinsérer dans la société.

Social Bite Villages

La création d'un village composé de onze maisons, situé à Edimbourg , résulte d'une idée de l'association caritative, Social Bite, connu pour ses actions pour aider les sans-abri. Ces onze maisons disposeront de deux chambres chacune et verront le jour pour 12 à 18 mois et accueilleront 20 personnes. Le « Social Bite Village » a été pensé par Jonathan Avery, un architecte et a été possible grâce au don de terrain par le Conseil de la ville d'Edimbourg.

« Nous voulions proposer quelque chose dans un bel environnement, où les personnes sont soutenues, peuvent se construire, plutôt que d'être marginalisées » a expliqué à l'AFP Josh Littlejohn, l'un des membres fondateurs de Social Bite et d'exposer son enthousiasme, lors d'une conférence de presse : « Lorsque les premiers résidents arriveront le mois prochain, ils feront partie d'une communauté sûre, positive et soutenue. Le personnel de soutien sur place du Village, dirigé par les Cyréniens, encouragera les gens à se soutenir mutuellement pour un avenir plus heureux et plus sain dans un lieu d'appartenance, de sécurité et d'espoir. »

Social Bite Villages

En substance, ce projet aspire à donner aux sans-abri de nouvelles perspectives et l'opportunité de penser à leur avenir, un espoir de renouveau. Et ainsi, imposer l'idée que ces maisons préfabriquées aux couleurs pastel puissent être considérées comme une réelle alternative aux refuges ou aux auberges, qui ne proposent pas toujours de bonnes conditions de vie. Également, pour favoriser les liens sociaux, l'association a créé un bâtiment commun pour que les résidents puissent se réunir.

Dans une déclaration relayée par The Independant, Ryan, l'un des trois sans-abri déjà sélectionné pour habiter dans le Social Bite Village, a expliqué sa situation : « Je suis actuellement sans-abri et je cherche des façons d'améliorer ma santé mentale. Je sens que mon isolement actuel entrave cela et que le fait de faire partie d'une communauté serait très utile. Je voudrais vivre dans un environnement communautaire car je pense que cela sera relaxant et favorable. Je suis à la recherche de stabilité pour m'aider à aller de l'avant. J'aime travailler avec les autres pour atteindre des objectifs communs. »

Une belle initiative qui, pour le moment s'adresse aux sans-abri qui auront le moins de mal à se retrouver une place en société : « Nous ne croyons pas que ce soit une solution à guichet unique pour tous les sans-abri. Mais pour un sous-ensemble de la population de sans-abri qui a des besoins moins complexes, qui n'ont pas de problème de toxicomanie, qui sont motivés par le fait de vivre en communauté et d'obtenir un emploi et une vie autonome, nous croyons pouvoir créer une solution évolutive. »

Social Bite Villages

Social Bite Villages

Social Bite Villages

Source : Social Bite
Solidarité Sans-abri Écosse Edimbourg
Commentaires