En Inde, la rivière Kasadi rendrait les chiens errants bleus à cause de colorants industriels

Par
18
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Si vous vous baladez dans les rues de Mumbai, vous pourrez tomber sur des chiens au pelage peu commun. Près de la rivière Kasadi, ce sont des chiens errants à la fourrure bleue qui sillonnent les environs.

Cette couleur n’est pas innée, ni magique mais elle est due aux produits que les firmes déversent illégalement dans la rivière.


Crédit photo : Arati Chauhan

Dans cette zone industrielle, les chiens se baignent, cherchent de la nourriture ou se désaltèrent sans craindre quoi que ce soit. Pourtant, cette eau est extrêmement toxique, selon la Navi Mumbai Municipal Corporation qui a réalisé des tests, l’eau a un niveau de chlorure très élevé ne permettant pas à la vie aquatique de survivre.


Crédit photo : Arati Chauhan

Photos des chiens à l’appui, le groupe Navi Mumbai Animal Protection Cell a déposé une plainte auprès de la Commission de Contrôle de la pollution du Maharashtra ce jeudi.

Pour eux, les animaux souffrent à cause des colorants qui sont rejetés dans la rivière. Recueilli par une société de protection animale, l’un de ces chiens serait devenu aveugle à cause de ces colorants qui sont très souvent utilisés pour les détergents.

Crédit photo : Weirs World

Pour le moment, la Commission de Contrôle de la pollution du Maharashtra a mis en garde l’usine locale qui serait à l’origine du rejet de ces teintures industrielles dans la rivière Kasadi.

Selon les propos d’une source officielle de la Commission de Contrôle de la pollution du Maharashtra citée par One India, l’entreprise a violé les règles concernant la pollution de l’eau et de l’air, et n’aurait que 15 jours pour se mettre en règle sous peine de sanctions.

À l’heure actuelle, l’état de la rivière Kasadi serait plus que préoccupante, son niveau de pollution serait 13 fois plus élevé que les normes imposées. De plus, il est aujourd’hui très difficile de savoir si en plus de ces chiens, d’autres animaux auraient pu être victimes de ces colorants industriels.

Crédit photo : Arati Chauhan

À Strasbourg, une boutique unisexe pour enfants afin de lutter contre les stéréotypes de genre
Source : 20 Minutes
Commentaires