Des centaines de baleines meurent échouées sur les plages de Nouvelle-Zélande... Et personne ne sait précisément pourquoi. Inquiétant !

Par
1 354
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un peu moins de 700 spécimens de baleines-pilotes se sont échoués au cours de la nuit de jeudi 9 à vendredi 10 février, sur une plage de la région de la Golden Bay, en Nouvelle-Zélande. Au large de cette baie protégée, qui se trouve au nord-ouest de l'île du Sud, ont lieu des passages importants de cétacés.

Or, de nombreuses baleines se sont échouées sur la plage de Farewell Spit, sans que l'on sache vraiment pourquoi, ni que l'on puisse déterminer exactement les causes exactes qui ont poussé ces grands mammifères marins à venir mourir en masse sur les côtes néo-zélandaises. Il s'agit du troisième plus grand échouement de baleines jamais recensé en Nouvelle-Zélande.
 
 Via The Sun

De nombreux bénévoles et résidents des environs sont venus en aide aux baleines échouées, pour asperger d'eau celles qui étaient encore en vie et tenter de les remettre à l'eau.

L'affaire n'a pas été facile, à cause des très nombreux cadavres jonchant le sable et flottant dans l'eau, empêchant la progression des bénévoles...
Via The Sun

Finalement, on estime que près de 400 baleines ont pu être remises dans l'eau et aiguillées en direction du large.
Via The Sun


Les bénévoles ont été obligés de faire une chaîne humaine en se tenant les mains, afin d'éviter que les animaux ne viennent s'échouer à nouveau sitôt remis à l'eau.

En effet, les baleines étaient très perturbées au niveau de leur sens de l'orientation, et leur instinct grégaire les pousse en outre à se diriger vers le reste du troupeau.
Via The Sun

La joie des bénévoles, une fois les baleines remises en liberté au prix de maints efforts, n'avait été que de courte durée : en effet, samedi dernier, quelques heures seulement après que les baleines survivantes n'aient rejoint le large, un nouveau groupe de 240 baleines s'est échoué.

Il ne s'agit vraisemblablement pas des mêmes individus, mais bien d'un troupeau différent : en effet, les baleines précédemment relâchées avaient été baguées pour établir un suivi scientifique de cette population, ce qui n'était pas le cas des animaux qui se sont échoués samedi.
TRACY NEAL / AFP

À présent, les populations locales sont en train d'aider les derniers survivants. En ce qui concerne les innombrables cadavres de baleines qui sont répandus sur les côtes,elles représentent désormais un danger d'explosion potentiel, et des portions entières de la plage vont être fermées au public afin d'éviter tout accident.

En effet, les gaz provoqués par la décomposition à l'intérieur des ventres de ces carcasses provoquent une pression croissante, qui peut exploser à tout moment. Les autorités sont donc désormais contraintes de percer des  trous dans les baleines mortes "comme si l'on crevait des ballons" afin d'éviter ce phénomène.

On ne sait toujours pas exactement ce qui a pu provoquer un tel phénomène... Cependant, de nombreuses théories ont été faites. Ainsi, la géographie sous marine du lieu ainsi que la profondeur des eaux pourrait être mise en cause. D'autres personnes pensent qu'il s'agit plutôt d'un problème de perturbation du sonar qui est utilisé par les cétacés pour se repérer.
VIDEO : La carte de la canicule affiche aujourd'hui une véritable tête de mort
Source : Le Monde
Commentaires