En pleine opération du cerveau, une musicienne joue de son violon afin de préserver son don

3 644partages

En plein bloc opératoire, une jeune femme a interprété des morceaux de musique pendant que les chirurgiens étaient en train de lui retirer sa tumeur au cerveau.

Les images sont impressionnantes. Dagmar Turner est une violoniste britannique atteinte d’une tumeur cérébrale. Pendant son opération, qui s’est déroulée à l’hôpital de King's College à Londres, mardi dernier, elle a joué de son violon. En effet, la musicienne, âgée de 53 ans, voulait à tout prix éviter de perdre l'usage de sa main gauche.

Au début de son opération délicate, Dagmar Turner a subi une craniectomie sous anesthésie, un geste chirurgical consistant à sectionner une partie de la boîte crânienne. Après cette première étape, elle a été réveillée par les médecins. La violoniste a pu jouer du Mahler et du Gershwin pendant que les chirurgiens étaient en train de retirer sa tumeur.

Afin de lui permettre de jouer, les chirurgiens ont mis au point une technique permettant de vérifier en temps réel que les zones du cerveau responsables du mouvement des mains n'étaient pas affectées pendant l’opération.

Cette technique impressionnante avait pour objectif de protéger d’importantes cellules situées dans le lobe droit du cerveau de la patiente. Cette zone, située près de celle opérée, contrôle la main gauche.

Si Dagmar Turner tenait absolument à préserver sa main  c’est parce qu’elle est membre de l’Orchestre symphonique de l’île de Wight. Son don musical représente ce qu’elle possède de plus précieux : « L’idée de ne plus pouvoir jouer me brisait le cœur », a-t-elle expliqué.

C'est en 2013 que la musicienne apprend qu'elle est atteinte d'une tumeur au cerveau à la croissance lente. Son opération est alors programmée lorsque la tumeur se développe. Cette opération atypique était très bien encadrée par les professionnels de l’hôpital. Avant l’opération, les chirurgiens ont cartographié les zones actives de son cerveau pendant qu’elle jouait.

Ce type d’opération chirurgicale est une première pour le professeur Ashkan : « C’était la première fois qu’un patient jouait d’un instrumentNous avons réussi à enlever plus de 90 % de la tumeur, y compris toutes les zones suspectes d’activité agressive, tout en conservant la pleine fonction de sa main gauche. » 

Aujourd’hui Dagmar Turner n’a qu’une idée en tête : réintégrer son orchestre. Elle a également remercié chaleureusement les chirurgiens.

Source : France Info
Plus d'articles