Elle passe une journée incognito au collège de sa fille après s'y être infiltrée, déguisée en ado

C’est une improbable infiltration, digne d’une comédie hollywoodienne, que vient de réaliser une Américaine qui s'est glissée dans la peau de sa fille, en passant plusieurs heures dans l'école où cette dernière est scolarisée. Son but, montrer que l'établissement était un vrai «gruyère». Récit.

Casey Garcia, 30 ans, a réussi à passer quasiment toute une journée incognito dans le collège de sa fille, âgée de 13 ans, sans se faire repérer, après s’être déguisée en… ado.

Une journée rocambolesque qui a eu lieu le 1er juin dernier à San Elizario, au Texas.

Si cette prouesse peut faire sourire au premier abord, elle est pourtant loin d’être aussi comique qu’elle en a l’air.

Car si cette mère de famille s’est infiltrée de la sorte dans l’établissement scolaire, c’est en effet pour démontrer à quel point la sécurité de ce dernier laissait à désirer.

Et quand on sait que de (trop) nombreuses écoles ont été le théâtre de fusillades meurtrières ces vingt dernières années outre-Atlantique, il a y a de quoi être perplexe.

Crédit photo : Casey Garcia / YouTube

Déguisée en ado, elle déjoue la sécurité du collège de sa fille et y passe une journée entière incognito

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Casey n’a donc pas été repérée une seule fois pendant des heures, assistant ainsi à sept cours consécutifs à la place de sa fille.

Pour se fondre dans la masse, la trentenaire avait enfilé un sweat capuche, très en vogue chez les adolescents, ainsi qu’un jean tout ce qu’il y a de plus classique.

Un accoutrement qui lui a manifestement permis de déambuler dans l’école et les classes sans se faire remarquer, bien aidée, il est vrai, par le masque de protection qu’elle portait - contexte sanitaire oblige -, lequel dissimulait une partie de son visage.

Casey a raconté cette drôle d’expérience sur You Tube, en expliquant avoir croisé le directeur, des agents de sécurité mais aussi des surveillants et enseignants sans qu’aucun de ces derniers ne remarque le pot aux roses.

Seul un professeur lui a fait une remarque pour qu’elle… range son téléphone portable !

La jeune mère de famille n’a finalement été démasquée qu’en fin de journée et sa petite infiltration pourrait bien lui coûter cher car elle a été arrêtée dès le lendemain pour « violation de propriété » et « falsification de données gouvernementales ».

Elle a depuis été libérée sous caution comme elle l’explique elle-même dans une autre vidéo.

Casey Garcia n’a pas voulu divulguer le nom de l’établissement, assurant avoir agi « pour la sécurité (des) enfants ». « J’essaie tout simplement d’éviter une autre tuerie », a-t-elle ainsi déclaré.

Source : Insider
Plus d'articles
À lire aussi