États-Unis : le hashtag d'extrême-droite #ProudBoys détourné et repris par la communauté LGBTQ qui publie des photos d'hommes en couple

8 989partages

Le hashtag #ProudBoys initié par les partisans extrémistes de Donald Trump s’est transformé en message d’amour suite au débat présidentiel.

Crédit : Canadian Forces/ Twitter

Publicité

Lors du débat pour la présidentielle américaine entre le président sortant Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden, vous avez peut-être assisté à ce moment concernant les groupes extrémistes. Alors que Biden demande à Trump de condamner les groupes d’extrême-droite, le Président, refusant de les nommer ainsi, demande comment il devrait les appeler. C’est alors que Biden rétorque « Proud Boys ».

Au lieu de cela, Trump préféra délivrer un message provocateur en soutien à ses partisans -souvent d’extrême-droite- en les incitant à « prendre du recul et se tenir prêt ». Une attention qui n’a pas ravi les démocrates et l’électorat modéré de la plus grande puissance mondiale.

Par ailleurs, Trump avait tenté de temporiser en renvoyant la balle au clan démocrate, les accusant d’antifa. À la suite de ce débat très mouvementé, les partisans du milliardaire avaient pris d'assaut Twitter pour soutenir leur candidat, avec en tête ce hashtag : #ProudBoys. Cependant, leur soutien n’est pas allé dans le sens souhaité.

La communauté LGBTQ s’empare du #ProudBoys

Sur ce hashtag, les extrémistes pensaient exprimer leur colère, leur haine et leur idéologie. Néanmoins, c’était sans compter sur la mobilisation massive de la communauté gay. Sous l’impulsion de l’acteur de Star Trek, George Takei, le mouvement a pris de l’ampleur, changeant complètement le message initial. « Et si des mecs gays prenaient des photos d’eux-même en train de s’embrasser ou de faire des choses très gays, puis se taguaient avec le hashtag #ProudBoys, écrit l’acteur dans un tweet aimé 55 000 fois. Je parie que ça les entacherait beaucoup. #ReclaimingMyShine ».

Un pari osé qui a pourtant fonctionné. Dans la foulée, une multitude de personnes - en grande partie des hommes - issues de la communauté gay se sont réappropriés le hashtag #ProudBoys. En lieu et place des messages de haine et d’insultes, ce sont des messages d’amour qui ont inondé le flux.

De nombreux témoignages et mots d’amour d’hommes posant avec leur partenaire ont fleuri. L’un des premiers à avoir publié une photo de couple fut Matt Dechaine. Interrogé par CNN, l’intéressé a assuré avoir seulement voulu « répandre de la joie ». « Voir le hashtag était tellement vivifiant, se rappelle-t-il. J’ai l'impression que le mouvement pour un changement positif pour tous prend de l’ampleur sans arrêt et je suis heureux d’en être une petite partie ».

Le hashtag est devenu un succès évident, mais le leader du groupe extrémiste Enrique Tarrio a déclaré qu’il trouvait cela « hystérique ». Ce dernier ajoutant qu’il ne comprenait pas ce que ces hommes essayaient d’accomplir. « Ce n’est pas une insulte, nous ne sommes pas homophobes, a-t-il tenté de rappeler, reprochant au passage l’intrusion de la communauté LGBTQ dans leur message de départ. L’un des messages qu’ils veulent envoyer avec ceci c’est qu’ils essaient de noyer nos supporters, ils essaient de nous faire taire [...] ».

Un mouvement qui sera parvenu à faire de #ProudBoys un message d’amour.

Source : Up Worthy
Plus d'articles