États-Unis : les températures ressenties pourraient descendre jusqu'à -54°C à certains endroits, un record

Par
8 776
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Des températures basses records sont attendues à partir de ce mercredi aux États-Unis, en raison d’un phénomène météorologique aussi rare que dangereux.

Une bonne partie de la France s’est réveillée en grelotant les pieds dans la neige ce mercredi, mais ce n’est rien en comparaison de ce qui attend les États-Unis. Le pays s’apprête en effet à vivre l’une des pires vagues de froid de son histoire. À cette occasion, des records de températures risquent d’être battus puisque le thermomètre pourrait descendre jusqu’à… - 54°C à certains endroits, si l’on en croit les prévisions des experts météorologiques.

La ville de Chicago et le Lac Michigan gelé. Crédit photo : pyzata / Shutterstock

« Des températures si basses qu’on va entendre les bâtiments et le mobilier urbain craquer »

Selon Le Monde, cet épisode météo devrait faire chuter le mercure de manière spectaculaire sur une bonne moitié nord des États-Unis. Alors que des températures négatives de l’ordre de - 15°C, sont attendues sur la côte Est - ce qui n’a rien d’exceptionnel en soi -, c’est bien dans la région du Midwest que l’on devrait connaître un froid record.

Les experts prévoient ainsi - 29°C dans la ville de Chicago (Illinois), soit une température très proche du record de - 32,7°C, enregistré en 1985. Un peu plus au nord, l’État du Minnesota pourrait être traversé par des bourrasques de vent atteignant les - 54°C par endroit.

Interrogé par nos confrères américains du New York Times, Tom Skilling - météorologue pour une chaîne de télévision implantée à Chicago - en a la certitude, les deux jours à venir seront marqués par un thermomètre historiquement bas. L’expert prévoit « quarante-huit heures de températures si basses qu’on va entendre les bâtiments et le mobilier urbain craquer ».

Quant à la vague de froid générale qui touche le pays, celle-ci devrait encore durer un moment à en croire Judah Cohen, qui travaille au Centre de recherche environnemental et atmosphérique de Boston. Ce dernier estime en effet que la tempête va s’étendre « jusqu’à la mi-février, voire la mi-mars ».

« Mais que se passe-t-il avec le réchauffement climatique ? S'il te plaît reviens vite, on a besoin de toi ! »

Comment expliquer un tel épisode glacial ? Ce phénomène de froid inhabituel découle en réalité de ce que l’on appelle le « polar vortex », que l’on peut traduire par « tourbillon polaire ». Il s’agit d’une masse d’air glacial initialement située au-dessus du pôle Nord mais qui se déplace vers les basses altitudes, touchant ainsi l’Amérique du Nord.

Le Midwest américain se prépare donc à vivre des conditions assez dangereuses, voire « mortelles » dans certains cas. « On parle de problèmes d'engelures et d'hypothermies qui surviennent très vite, en quelques minutes, peut-être secondes », a ainsi expliqué à l’Associated Press Brian Hurley, expert météorologique du Weather Prediction Center.

Une situation qui n’effraie visiblement pas Donald Trump, lequel a cru bon de plaisanter sur les températures glaciales à venir en demandant ironiquement l’aide du « réchauffement climatique », affichant une fois de plus au grand jour son climatoscepticisme.

« Mais que se passe-t-il avec le réchauffement climatique ? S'il te plaît reviens vite, on a besoin de toi ! » , s'est ainsi amusé le président américain sur Twitter.

C’est officiel, Mario Kart arrive sur smartphone le 25 septembre !
Source : Le Monde
États-Unis Froid Record Météo Tourbillon polaire Chicago
Commentaires