Coronavirus : Donald Trump propose l'injection de désinfectant et l'irradiation aux UV pour les malades

25Kpartages

Donald Trump s’est mué en docteur pour faire une proposition de traitements lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi à la Maison Blanche. Le président américain, se basant sur une étude scientifique réalisée par le ministère américain de la Santé concernant la faible résistance du virus face à la chaleur, à la lumière et à l’humidité, préconise des irradiations aux UV et des injections de désinfectant dans le corps des malades.

Le président américain Donald Trump n’est pas passé par quatre chemins pour faire sa proposition de traitements aux médecins afin de mettre fin à la propagation du virus aux États-Unis où le nombre de morts lié au coronavirus est très élevé.

Crédit image: Shutterstock/Joseph Sohm

Interprétant « mal » les résultats d’une recherche scientifique réalisée par le ministère de la santé américain sur la vulnérabilité du virus du Covid-19 en contact avec l’humidité et la chaleur, Donald Trump s’illustre : « Imaginez que l’on envoie une lumière très puissante vers le corps, des ultraviolets ou juste une lumière forte par exemple, il faudrait faire entrer la lumière dans le corps (...) Ce serait intéressant de vérifier tout ça. La lumière tue le virus en une minute, c’est sacrément puissant », note le président américain, l’air sûr de lui lors de sa conférence de presse du jeudi 23 avril dans la Maison Blanche.

« Si la chaleur est bonne (pour affaiblir le virus), si la lumière du soleil est bonne, je pense que c’est une très bonne chose », renchérit Donald Trupm, confiant de tenir la bonne piste.

En effet Donald Trump s’est emporté dans son interprétation. Le président américain n’a, semble-t-il, pas compris. Le virus serait sensible aux rayons UV et son contact avec l’humidité l’affaiblit.

Que disent les études ?

« Notre observation la plus frappante à ce jour est l’effet puissant que semble avoir la lumière du soleil pour tuer le virus, aussi bien sur des surfaces que dans l’air », avait expliqué un haut responsable du département de la Sécurité intérieure, Bill Bryan. « Nous avons identifié que la chaleur et l’humidité étaient des maillons faibles dans la chaîne de transmission du virus. Nous avons identifié que la lumière du soleil, les rayons UV étaient une faiblesse dans cette chaîne », a ajouté Bill Bryan, expert en science et technologie auprès du ministère de la Sécurité intérieure.

C’est à cette étude présentée devant lui, à la Maison Blanche, que le président américain faisait référence. Selon toujours l’étude, la durée de vie du virus peut varier d’un temps à l’autre en fonction des facteurs climatiques.

Par exemple, pour réduire l'espérance de vie du virus à sa moitié, il faut l’exposer 18 heures dans une température comprise entre 21 et 24 degrés Celsius, avec 20 % d’humidité sur une surface non poreuse. Avec un taux d’humidité de 80 %, la vie du virus peut être de 6 heures et de seulement deux minutes si la lumière du soleil y est ajoutée.

Dans le cas où le virus est suspendu dans l’air avec une température de 21 à 24 degrés et 20 % d’humidité, la durée de vie d’un virus est d’une heure. Lorsqu’on y ajoute de la lumière du soleil, la durée tombe à une minute et demie.

Cette étude détaillée des chercheurs parle d’un virus exposé à l’air libre ou présent dans des surfaces. Il ne s’agit pas du virus déjà présent dans le corps du malade. Le président Trump n’a visiblement pas bien saisi et est donc allé plus loin dans ses propositions, sous les yeux éberlués de son équipe scientifique.

Crédit image: Shutterstock/Nicole Glass Photography

Peu avant qu’il parle d’irradiations de rayons UV dans le corps des malades, il avait d’abord proposé une injection de désinfectant dans le corps des patients. « J’ai l’impression que le désinfectant aussi détruit le virus. Alors peut-être qu’il faudrait en injecter dans le corps, comme une sorte de nettoyage des poumons par exemple. Il faudra sûrement faire appel à des médecins pour ça, mais ça me paraît intéressant comme idée », a-t-il lâché devant son assistance.

Selon les derniers chiffres, aux États-Unis, le nombre de cas de coronavirus recensés est de 866 646 personnes avec près de 50 000 morts.

Source : AFP
Plus d'articles